Kinshasa: les Kulunas toujours actifs à la Tshangu

Exhibition de la Police le 4/07/2012 à Kinshasa, lors de la présentation de la nouvelle unité spécialisée à lutter contre des gangsters, communément appelé «Kuluna». Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Quatre mois après le lancement de l’opération Likofi (coup de poing, en français) de la Police nationale congolaise à Kinshasa, les gangsters appelés «Kuluna» continuent d’opérer violemment contre la population dans certains quartiers du district de la Tshangu notamment à Mikondo, Disasi, Mayengela, Mapela, Ngamazita. Des sources concordantes renseignent que ces gangsters ont troqué leurs accoutrements contre un habillement classique.

Ils sont plus propres, donc difficilement identifiables et leur mode opératoire a changé. Selon des témoins, les Kulunas dans ces quartiers opèrent désormais avec des sacs au dos dans lesquels ils arrangent soigneusement leurs armes blanches: machettes, marteau et autres tournevis. Du matériel qu’ils ne sortent que lorsque leur proie est isolée et suffisamment vulnérable pour une attaque.

«Les kulunas sont de retour au quartier Disasi surtout. on les appelle les enfants katabale. Il y a une église catholique qui se trouve là Santino, les événements se sont passés là-bas. Ils ont confisqué des téléphones de beaucoup des gens et ils ont fui», témoigne un habitant de la commune de Kimbanseke.

Interrogé sur la question, le commissaire provincial de la police de Kinshasa, général Célestin Kanyama, a promis de mettre bientôt ces bandits hors d’état de nuire:

«Les jeunes gens qui pendant un temps se sont retirés de la ville refont maintenant surface, nous prenons toutes les dispositions pour les décourager, les neutraliser, les mettre à la disposition de la justice qui continue de faire son travail. Comme nous police nous faisons notre travail à travers l’opération Likofi».

Environ seize gangs ont été répertoriées dans ces quartiers du district de la Tshangu.

Le ministre de l’Intérieur, Richard Muyej Mangez, a annoncé fin février dernier l’opération Likofi + pour traquer les bandits armés à travers le pays. Il avait également révélé que les opérations de la police et de l’armée avaient sensiblement réduit le niveau de nuisance des bandits appelés Kuluna à Kinshasa.

Les ambassadeurs partenaires de la RDC en matière de la décentralisation et de la réforme de la police avaient, de leur côté, souhaité que la traque des «Kulunas» se fasse dans le respect des droits humains.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (150)
Ebola (63)
FARDC (61)
Beni (32)
FCC (28)
Djugu (28)
Unpc (27)
Ceni (26)
Ituri (26)
Lamuka (24)
Léopards (23)
ADF (22)
Sécurité (22)
Kinshasa (21)
JED (21)