RDC: 26 % de la population a accès à l’eau potable

Pénurie d’eau potable à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le monde célèbre samedi 22 mars la journée internationale de l’eau. Réunis à cette occasion à Kinshasa, les partenaires sociaux et techniques du gouvernement ont révélé que seuls 26 % des Congolais ont accès à l’eau potable. 

Pour accroître ce taux de desserte en eau potable, le Comité national d’action de l’eau et de l’assainissement (CNAEA) demande à l’Etat congolais et aux bailleurs de fonds de doter ce secteur des moyens conséquents.

L’ingénieur Pierre Kisintini Kinda, chef de la cellule de coordination provinciale au CNAEA, lance un appel à la mobilisation de moyens pour le secteur de l’eau et assainissement. Ecoutez-le.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

La desserte d’eau en RDC baisse au fil des années.

Un rapport publié en 2008 par l’organisation «Eglises Evangéliques en Allemagne pour le Développement » intitulé «Énergie et eau en République démocratique du Congo» indiquait que 27,2% des Congolais avaient accès à l’eau potable malgré l’immensité des réserves hydriques du pays.

La Coopération technique belge (CTB) indiquait, deux ans plus tard, qu’un seul un habitant de la RDC sur cinq avait accès à l’eau potable.

Selon les statistiques de la Régie de distribution d’eau (Regideso), en 1990, le taux de desserte avait atteint, voire dépassé 70% de la population urbaine.

En fin 2008, ce taux était tombé à 35% en zone urbaine. Toujours en 2008, parmi les 94 centrales de la Regideso, 32 n’étaient plus en activité.

Même les 62 centrales en état de marche n’utilisaient qu’une partie de leur capacité. Les tuyaux sont en très mauvais état. La Regideso est confronté  à des difficultés financières depuis plusieurs années. Elle est notamment confrontée au problème d’insolvabilité de ses abonnés dont l’Etat congolais.

Cette année, le thème national retenu pour la journée internationale de l’eau est « Eau potable pérenne et en quantité suffisante.»

« Nous recourons à l’eau de la rivière »

Approvisionnement en eau potable au bord du Lac Kivu, suite à la pénurie d’eau à Goma. Photos Monusco. Tony Ntumba.

Beaucoup d’habitants de Lubumbashi n’ont pas accès à l’eau potable fournie par la Regideso. Ils consomment l’eau des puits ou des rivières ou encore de pluies.

Une femme résidant au quartier Navyundu dans la commune Annexe témoigne:

«Nous utilisons plus l’eau de puits et de la rivière pour nos multiples travaux. Et lorsque l’eau ne coule pas des robinets nous recourons à l’eau de la rivière et nous souffrons beaucoup. Très souvent, cette rivière est envahie par plusieurs personnes qui viennent de plusieurs coins.»

Colère des femmes de Gemena

Pénurie d’eau à Kinshasa

A l’occasion de la journée internationale de l’eau, les femmes de Gemena, membres de la société civile, ont manifesté dans les rues pour réclamer un meilleur accès à l’eau. Ce territoire de la province de l’Equateur éprouve depuis plusieurs années des difficultés d’approvisionnement en eau potable malgré son énorme potentiel hydrique.

Sekalo Mandele, expert en développement rural, estime que seulement 12 % de la population a accès à l’eau potable dans le territoire de Gemena.

Les manifestantes déplorent également des violences incessantes dont elles sont victimes autour des puits d’eau ainsi que des nombreuses maladies d’origine hydrique et diarrhéiques auxquelles leurs foyers font face.

Étiage inquiétant à Bukavu

Un homme puise de l’eau au Lac Kivu pour la vendre. Photos Tony Ntumba.

La société civile  environnementale et agro-rurale du Congo (Socearuco) à Bukavu déplore la dégradation de l’écosystème aquatique, affectant le rendement de la fourniture en énergie dans cette ville du Sud-Kivu.

Une visite guidée a été organisée à l’intention des membres de la société civile dans le but de permettre à la population de comprendre sa responsabilité dans cette dégradation.

Les visiteurs ont noté que le niveau d’eau de la rivière Ruzizi a baissé de 2 mètres, le lit de la rivière et du Lac Kivu sert de dépotoir.

Les constructions au bord de ces cours d’eau ne respectent pas les 10 mètres réglementaires.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (101)
Ceni (100)
Elections (94)
Ebola (87)
élection (49)
FARDC (45)
Beni (35)
Monusco (30)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (23)
Vclub (19)
Linafoot (18)
Opposition (18)