RDC: des opposants contre le débat sur la révision de la constitution au Parlement

Martin Fayulu. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La coalition de l’opposition «Sauvons le Congo» désapprouve l’inscription de la révision de la constitution à l’agenda de la session parlementaire de mars. L’un des coordonnateurs de cette plate-forme, Martin Fayulu Madidi, a dénoncé le mardi 25 mars un «coup d’État constitutionnel en préparation». «Le regroupement sociopolitique Sauvons la RDC a constaté avec regret que la Majorité élargie a planifié un passage en force et elle veut ainsi réaliser un coup d’État à la Constitution du 18 février 2006. C’est très grave. Et nous ne pouvons pas accepter dans ce pays qu’on puisse réviser une constitution dans moins de cinq ans», a-t-il déclaré.

L’opposant a invité la population congolaise à se mobiliser et à demeurer vigilante pour faire échec à ce qu’il qualifie de «coup d’Etat qui se prépare et qui frise la haute trahison ».

La coalition « Sauvons le Congo » annonce l’organisation, le 28 mars prochain, d’une convention à ce sujet pour donner « une réponse adéquate » à la Majorité présidentielle (MP) et au président de la chambre haute du Parlement.

Les députés et les sénateurs ont adopté le lundi 24 mars les matières qui seront traitées au cours de la session ordinaire de mars. En dehors de ces matières, certains sujets seront également examinés au cours de cette session dont la révision de la constitution. Le président du Sénat a précisé que cette révision de la constitution n’allait pas porter sur le nombre de mandats du président de la République mais éventuellement sur le mode de scrutin des députés provinciaux, sénateurs et gouverneurs. Le changement du mode d’élection de ces derniers est réclamé par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

Depuis plusieurs semaines, Martin Fayulu a lancé une pétition demandant la démission du président de la Ceni. Il accuse l’Abbé Apollinaire Malu-Malu de vouloir violer l’article 197 de la constitution en proposant que les élections des députés provinciaux se fassent au suffrage universel indirect.

La plateforme «Sauvons la RDC» est constituée de la Coalition pour le vrai dialogue (CVD), des Forces acquises au changement et des certains regroupements de la Société civile de la RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (104)
RDC (103)
Elections (89)
Ebola (85)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)