Katanga : un mouvement des Bakata Katanga signalé dans « le triangle de la mort »

Les miliciens Bakata Katanga, ce samedi 23 mars, au siège de la Monusco/Lubumbashi/Ph.Radio Okapi.

Les miliciens Maï-Maï Bakata Katanga sont signalés depuis près de deux semaines dans les  territoires de Manono, Mitwaba et Pweto, surnommés « Triangle  de  la mort » au Katanga. Selon l’évêque du diocèse de Kilwa Kasenga, Mgr Fulgence Muteba, ces miliciens proviendraient des alentours de la ville de Lubumbashi et se dirigent vers les vallées du territoire de Mitwaba.

« Les paysans ont attesté qu’il y a un mouvement massif des Maï-Maï Bakata Katanga. On a vu d’abord un groupe de jeunes gens au nombre de 12 qui ne  parlaient à personne, et qui visiblement connaissent le chemin. On a vu un autre groupe beaucoup plus nombreux. C’est difficile de vous donner un chiffre précis », a affirmé lundi 31 mars à Radio Okapi Mgr Fulgence Muteba.

Il a jouté que ces personnes qu’il identifie aux Maï-Maï Bakata Katanga arrachent tout ce qu’il y a dans le champ à leur passage, ils prennent des jeunes en otage.

Monseigneur Fulgence Muteba alerte l’opinion et craint que ces Maï-Maï ne se réorganisent pour attaquer et brûler des villages.

« C’est une situation très dramatique », se plaint-il.

Pour sa part, la sixième région militaire dit prendre en compte cette inquiétude et promet de poursuivre la traque de ces Maï-Maï.

Le triangle de la mort désigne la région formée par les territoires de Pweto, Mitwaba et Manono, où les groupes armés, notamment la milice indépendantiste Bakata Katanga, multiplient les exactions contre les populations.

En janvier dernier, les Bakata Katanga avaient incendié environ 600 maisons dans le seul territoire de Pweto.

Selon des humanitaires, le triangle de la mort du Katanga pourrait tout aussi bien être appelé triangle de la terre brûlée.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner