Naufrage sur le lac Albert: le gouvernement au chevet des familles éplorées

Charles Nawej Mundele, Ministre congolais des Affaires sociales, actions humanitaires et solidarité nationale le 16/04/2013 au studio de Radio Okapi à Kinshasa/ Ph. John Bompengo

Les familles éplorées de Kamango, dans l’est de la RDC, ont reçu dimanche 30 mars la visite d’une délégation du gouvernement de la RDC, munie de plusieurs cartons de médicaments. C’est la toute première visite de ce genre pour ces familles depuis le naufrage d’une embarcation motorisée ougandaise samedi 22 mars dernier sur le lac Albert. 251 Congolais refugiés en Ouganda avaient trouvé la mort dans cet accident, selon un bilan officiel livré jeudi dernier. 

Pour la délégation gouvernementale, il s’agit d’une visite de réconfort à ces familles.

«Aujourd’hui, on est venu plus pour un message de compassion. Je tiens à dire à toute la population, au nom du Chef de l’Etat : ‘Pole, pole, pole’ [condoléances]», a déclaré Charles Nawej Mundele, ministre des Affaires humanitaires et chef de la délégation. 

Un lot de médicaments a été remis pour les rescapés blessés ou malades.

Mais la délégation gouvernementale, qui comprenait également le ministre Chrysostome Vahamwiti de l’Agriculture et Julien Paluku,  gouverneur du Nord-Kivu, a promis de faire mieux et rapidement pour tous les habitants de Kamango.

Les familles éplorées de Kamango, près de la frontière ougandaise dans le territoire de Beni, pleurent  encore leurs morts. C’est le cas aussi de la localité de Kahongo, à 3 km de Kamango, où  69 corps des victimes ont été enterrés par le service de protection civile du gouvernorat du Nord-Kivu.

Une cinquantaine d’autres sont inhumés dans le même village, près de l’Église anglicane. Soit 118 corps parvenus jusqu’à ce jour en RDC. D’autres corps ont été enterrés en Ouganda, lieu du drame.

Un bateau en provenance de l’Ouganda avec à son bord 292 réfugiés congolais avait sombré dans le lac Albert samedi 22 mars. Selon le gouvernement de la RDC, 251 personnes sont mortes dans ce drame. Jeudi dernier, les autorités avaient décrété un deuil national de trois jours pour « marquer la solidarité et la compassion de la nation» avec les familles éplorées.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner