RDC : l’opposition divisée à l’ouverture de sa convention

Quelques membres de l’opposition Congolaise dans la salle Fatima le 24/8/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

L’opposition politique congolaise n’a pas parlé le même langage lundi 31 mars à l’ouverture des travaux de sa convention qui se tient à Kinshasa. Pour le Parti travailliste de Steve Mbikayi, ces assises virent à des attaques individuelles oubliant l’essentiel : le combat politique. Le Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD/KML) a claqué la porte de ce forum évoquant une « désorganisation ». Pourtant, l’objectif de cette convention est de consolider l’unité de l’opposition face aux questions de l’heure : révision de la constitution et feuille de route de la Ceni.

 « Nous sommes venus répondre à tout ce qui s’était passé à Kingakati [la ferme présidentielle où se tiennent les réunions de la majorité]. Et c’est aujourd’hui l’occasion qu’a l’opposition de donner sa position par rapport à ce processus de révision de la constitution, à la prolongation du mandat du chef de l’Etat. Nous sommes unis et solidaires au niveau de l’opposition », croit Martin Mukonkole, membre de la Coalition pour le vrai dialogue (CVD).

En mars dernier, la Majorité présidentielle s’est réunie autour du président Kabila pour débattre des questions politiques du pays, notamment la révision constitutionnelle. Selon le discours officiel tenu à l’issue de cette réunion, Joseph Kabila dont le dernier mandat s’achève en 2016 « respectera la constitution et sera remplacé le jour où il y aura un président élu conformément à la constitution ».

Un discours qui ne rassure pas les opposants qui peinent cependant à adopter une stratégie claire face à la majorité.

Steve Mbikayi, du Parti Travailliste et porte-parole de la Coalition pour le vrai dialogue (CVD) pense que la Coalition « Sauvons la RDC » vise plutôt des individus. Ce qui n’est pas idéal pour son parti, affirme-t-il.

« Presque tous les partis qui composent la CVD ne seront pas là. Parce que nous nous sommes dits qu’on devait d’abord voir clair dans toutes ces démarches, éviter de confondre l’agitation avec l’efficacité politique, éviter de rendre le combat politique en combat individuel, c’est-à-dire des attaques contre les individus », déclare-t-il.

Le RCD/KML de Paul Muhindo a mis fin à sa participation à ces assises dès le premier jour, dénonçant la mauvaise organisation.

« Les conditions ne sont pas réunies pour que le RCD/KML participe à cette convention. Mais nous restons toujours dans l’idéal de pouvoir travailler pour l’unité de l’opposition. Et nous pensons que nous devons respecter le partenariat que nous avons entre nous »,  indique-t-il.

« Sauvons la RDC » est un regroupement des plates-formes politiques Forces acquises au changement, la Société civile de la RDC et la Coalition pour le vrai dialogue.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner