Gouvernement de cohésion: la RDC risque de chuter dans le classement Doing Business 2015

Exposition de produits congolais, lors du Forum des entreprises et investisseurs du monde francophone tenu du 8 au 10 octobre 2012 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La longue attente du gouvernement de cohésion nationale ne jouerait pas en faveur de la RDC dans le classement Doing Business 2015, attendu en octobre prochain. Les experts de la Banque mondiale (BM) ont clôturé, lundi 31 mars, leurs consultations relatives à la rédaction de ce document axé sur les facilités d’affaires dans 189 pays du monde.

Les experts du Comité de pilotage pour l’amélioration du climat des affaires et des investissements (CPCAI) craignent déjà que la RDC, classée 183è sur les 189 pays en 2013, fasse du statu quo au prochain classement.

Ils regrettent que des réformes engagées par le gouvernement aient connu un arrêt brutal avec l’annonce, en octobre dernier par le chef de l’Etat, de la formation d’un gouvernement de cohésion nationale. Joseph Kabila l’avait annoncé à l’issue des concertations nationales, convoquées pour renforcer la cohésion nationale et restaurer la paix dans l’Est du pays.

«Le gouvernement en place, réputé démissionnaire, ne gère que les affaires courantes et ne peut à fond engager l’Etat. Cette incertitude, depuis le troisième trimestre de l’année dernière, a même entrainé l’arrêt de certaines reformes entreprises avant cette annonce et qui demandent une forte implication de l’Etat», a expliqué un de ces experts à Radio Okapi.

La RDC avait obtenu de mauvaises notes en 2014 en ce qui concerne entre autres, la création d’entreprises, la connexion à l’électricité, l’octroi des permis de construire et le transfert de propriété.

Le pays était classé 183e sur 189 suivant les facilités mises à la disposition des hommes d’affaires.

Le ministre du Plan, Célestin Vunabandi, avait accusé ce rapport Doing Business de n’avoir pas tenu compte de l’ensemble des réformes entreprises par le gouvernement congolais, à travers son comité de pilotage pour l’amélioration du climat des affaires en RDC, qu’il préside.

Selon Célestin Vunabandi, la RDC avait réalisé plus de 15 réformes en fonction des indicateurs mis en exergue par le Doing Business, dont certaines n’ont pas été prises en compte dans ce classement.

Etabli chaque année par une filiale du groupe de la Banque mondiale, le classement Doing Business plaçait en 2013 la RDC à la 183e place sur 185.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (87)
Ebola (84)
RDC (75)
Elections (67)
élection (64)
FARDC (47)
Beni (45)
Monusco (42)
Opposition (33)
ADF (31)
FCC (28)
Vclub (27)
Caf (23)
Léopards (21)
Mazembe (20)
Linafoot (20)