Province Orientale : suspension d’un curé soupçonné d’avoir eu un enfant avec sa paroissienne

Les Chrétiens de la paroisse « Bienheureuse Anuarite» en pleine marche pacifique contre la balkanisation se dirigent vers la Cathédrale Notre Dame du Très Saint Rosaire pour assister à une messe en faveur de la paix dans l’est de la RDC. Radio Okapi/Ph. Aliana Alipanagama

La paroisse Saint Kiwanuka, dans le territoire de Buta, n’est pas accessible aux fidèles catholiques depuis samedi 29 mars. Le curé, abbé Etienne Motomoya est suspendu de ses fonctions et les portes de la paroisse barricadées avec des moellons. L’évêque de Buta qui a suspendu l’abbé Motomoya l’accuse d’avoir fait un enfant avec une de ses paroissiennes mariée. Le conseil paroissial conteste cette suspension et la fermeture de la paroisse qui auraient été décidées à l’encontre des normes canoniques.

Lundi, le conseil paroissial et la délégation de l’évêque Joseph Banga Bane qui se réunissaient à Buta ne se sont pas mis d’accord sur la levée de la suspension du curé de la paroisse. Le conseil paroissial fait valoir qu’aucune enquête n’a été menée pour attester la paternité de cet enfant.

Cet organe accuse d’ailleurs à son tour l’évêque de leur diocèse de Buta d’avoir détourné les fonds destinés à la construction de la cure paroissiale.

Selon la société civile, qui cite les chrétiens en colère de Saint Kiwanuka, ce projet initié par le curé de la paroisse et ses fidèles avait bénéficié d’un financement de l’archidiocèse de Cologne, en Allemagne, à hauteur de 26 000 dollars américains.

Ces fonds, transférés depuis janvier 2014 dans le compte du diocèse de Buta, se trouveraient entre les mains de l’évêque qui, selon les fidèles, refuse de les affecter à la continuité des travaux financés par les offrandes des chrétiens.

Sur place la tension est perceptible. Les chrétiens réclament la réouverture de leur paroisse. Et la société civile craint que la situation ne dégénère si aucune solution n’est trouvée.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner