Le PPRD veut remporter les élections locales et municipales

De gauche à droite bout à bout, Evariste Boshab, secrétaire général du PPRD et Emile Bongeli, cadre du PPRD, lors du 2ème congrès de leur parti politique le 19/08/2011 au stade des martyrs à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) a clôturé dimanche 13 avril à Mbandaka (Equateur) son mini-congrès. Les participants à ces assises du parti présidentiel ont réfléchi sur les stratégies pour remporter les élections locales, municipales et urbaines. La Commission électorale nationale indépendante veut organiser ces élections cette année.

« Aujourd’hui, on se prépare aux élections locales, municipales et urbaines. Nous devons réfléchir comment nous pouvons gagner ces élections. Il n’y a que ça parce que nous voulons gagner les élections et conserver le pouvoir »,  a déclaré le député national Fidèle Likinda, cadre du PPRD.

Pour remporter ces élections, les participants au mini-congrès de Mbandaka ont convenu de mener une forte campagne « du sommet à la base » pour permettre à la population de comprendre son idéologie.

Ils ont également plaidé pour le renforcement des capacités des animateurs des structures du parti aux techniques électorales.

Le PPRD s’est également engagé à matérialiser la création des écoles du parti à travers le pays.

En outre, les participants au mini-congrès de Mbandaka ont recommandé l’installation des radios en milieu rural et des télévisions en milieu urbain pour assurer une meilleure communication entre les membres du parti.

Par ailleurs, au sujet du genre et de la parité, ils ont levé l’option d’accorder aux femmes 30% de postes de prise de décision au sein du parti.

A la clôture de ce mini-congrès, le secrétaire général du PPRD, Evariste Boshab, a précisé qu’il n’a pas été question au cours de ces assises d’étudier des stratégies pour modifier la constitution.

La majorité au pouvoir est soupçonnée de vouloir modifier la constitution pour permettre à l’actuel chef de l’Etat Joseph Kabila de se maintenir au pouvoir à l’issue de son second mandat en 2016.

Plus de huit cents délégués, venus de toutes les provinces de la RDC, ont pris part à ce mini-congrès. Parmi les personnalités du parti présentes à Mbandaka, il y a notamment le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, le Premier ministre Augustin Matata Ponyo, quatre gouverneurs de province, quelques membres du gouvernement ainsi que les ambassadeurs de la RDC en Ouganda et au Royaume uni.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner