Province Orientale: des bandits armés abattent un policier à Ango

Des rebelles LRA.

Des bandits armés ont abattu, samedi 10 mai, un lieutenant de la police nationale congolaise, dans le territoire d’Ango, à 500 km de Kisangani (Province Orientale). Ces assaillants ont kidnappé, le même jour, neuf personnes dans ce territoire de la Province Orientale. Alertés, les militaires se sont lancés, en vain, à la poursuite de ces bandits qui, selon des témoins, étaient habillés soutanes communément appelée «zarapiya».

Des sources de la région renseignent que le policier tué effectuait une mission de paie des éléments de la police nationale, basés à Dakwa, un poste d’Etat situé à 87 km de la cité d’Ango.

Selon les mêmes sources, il était 11 heures locales lorsque le policier et son conducteur de moto sont tombés dans une embuscade tendue par un groupe d’homme armés, à 25 km du chef-lieu du territoire d’Ango.

L’administrateur du territoire d’Ango, Jean-Pierre Mulenge, qui confirme les faits, précise que la victime a été atteinte de deux balles au dos au moment où elle tentait de fuir après un échange de tirs avec ses bourreaux.

Le corps récupéré est exposé actuellement au domicile du commandant de la police d’Ango, en attendant son inhumation ce jour.

Jean-Pierre Mulenge affirme que les mêmes assaillants ont également pillé les biens des habitants de la localité de Patakule, située à 20 km de la cité d’Ango.

Quatre directeurs d’écoles primaires qui revenaient d’Ango se sont vus également ravir les enveloppes de salaire de leurs enseignants qu’ils venaient de percevoir à Ango-centre. Alertés, les éléments des FARDC sont descendus sur les lieux pour le ratissage. Aucun résultat concret pour le moment.

Signalons que cette région, d’après les autorités politico-administratives locales, est en proie à plusieurs groupes armés étrangers notamment les Mbororos, la LRA, les Oudas et les Zarabima.

Namboti vidé de ses habitants

Les rebelles de la LRA pillent des produits agriocoles des habitants de Namboti, localité située à plus de 200 km de Dungu (Province Orientale). Pour fuir des eaxctions de ces rebelles, ces derniers ont, depuis jeudi 8 mai, abandonné leurs habitations pour se régugier dans la cité de Doruma.

Cette information est confirmée par la police nationale et le chef de cité de Doruma. Ce dernier lance d’ailleurs un appel d’assistance en faveur des populations déplacées qui sont hébergés dans des familles d’accueil et ils sont confrontés au problème de nourriture et l’eau potable.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (134)
Ebola (71)
FARDC (65)
Djugu (45)
Léopards (43)
FCC (36)
Can 2019 (28)
Ituri (26)
Lamuka (25)
JED (22)
Unpc (22)
Beni (21)
Monusco (19)
Ceni (19)
Sécurité (19)