Matadi: plus de 400 familles sommées de quitter le site Ango Ango

Ville Portuaire de Matadi. Ph Don John Bompengo

L’entreprise Sep-Congo demande, depuis quelques jours, à plus de 400 familles de quitter le site Ango Ango, qui selon elle, lui appartient. Se basant sur une décision rendue en sa faveur par le tribunal de grande instance de Matadi (Bas-Congo), Sep-Congo, spécialisée dans l’entreposage des produits pétroliers, menace en cas de résistance de détruite toutes les maisons construites sur ce site querellé. Elle a déjà déposé des matériaux de construction sur ce site.


Les familles de ce site ont organisé, lundi 12 mai, une manifestation pour s’opposer à la menace de Sep-Congo. Ils affirment que ce site appartient aux ayants droits coutumiers et non à la Sep-Congo. La police a été déployée sur place et aucun incident n’a été signalé au cours de la manifestation de ce lundi.  

«Nous ne quitterons pas d’ici sans avoir reçu chacun une somme d’argent pour nous acheter des terrains ailleurs» a déclaré Mondo Mavungu, représentant des occupants du site Ango Ango.
Il affirme qu’ils ont acheté des terrains en bonne et due forme auprès des ayants droits fonciers et un arrêt de la Cour suprême de justice (CSJ) les avait reconnus comme vrais propriétaires du site.

Du coté de Sep-Congo, on brandit une décision du tribunal de grande instance de Matadi qui lui reconnait la propriété de ce site depuis le 16 octobre 2010.
Radio Okapi a tenté en vain d’avoir la position Sep-Congo sur cette affaire.

En attendant, le maire de la ville de Matadi invite la population du site Ango Ango au calme.

Pour “préserver la paix sociale”,le gouverneur Jacques Mbadu avait demandé il y a plus de trois au tribunal de grande instance de Matadi de sursoir l’application de cette décision, en attendant une solution concertée  .
Le conflit foncier du site Ango Ango remonte à 2009.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner