Province Orientale: les chrétiens catholiques saccagent leur évêché à Buta

Une maman Chrétienne en train d’être repousser pendant la marche des chrétiens, le 16/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

Les chrétiens de la paroisse Kiwanuka de Buta, situé à 324 Km au Nord de Kisangani (Province Orientale), ne veulent plus de l’évêque de leur diocèse et demandent à l’archevêque de Kisangani de le transférer ailleurs. Pour exprimer leur colère, ils ont saccagé, lundi 19 mai tôt le matin, l’évêché du diocèse de Buta et l’évêque a eu la vie sauve grâce à l’intervention de la police. Ces chrétiens catholiques accusent Mrg Joseph Banga Bane d’avoir suspendu, en mars dernier, le curé de leur paroisse, abbé Etienne Motomoya, sans raison valable.

C’est vers 5 heures locales que les jeunes de la cité de Buta ont commencé à lancer des projectiles sur l’évêché du diocèse de Buta avant de casser la porte et brûler quelques documents importants de l’évêché. Ils ont aussi saccagé les ustensiles de cuisine, indiquent des témoins joints au téléphone lundi.

Ces jeunes souhaitaient que l’archêveque de Kisangani, venu à Buta pour tenter de réconcilier les deux parties, reparte avec l’évêque de leur diocèse, Mgr Joseph Banga Bane. Ce qui n’a pas été fait. C’est ce qui explique leur colère.

Selon le commissaire de district intérimaire du Bas-Uélé, le calme est revenu dans la cité après que la police a dispersé tous les manifestants. Il ajoute que le comité de sécurité du district se réunit pour le moment en conseil extraordinaire.

Cette affaire remonte à fin mars dernier. L’évêque de Buta avait suspendu l’abbé Motomoya qui l’accusait d’avoir fait un enfant avec une de ses paroissiennes mariée. Le conseil paroissial avait contesté cette suspension et la fermeture de la paroisse qui auraient été décidées à l’encontre des normes canoniques.

Depuis, le conseil paroissial et la délégation de l’évêque Joseph Banga Bane ne se sont pas encore mis d’accord sur la levée de la suspension du cur de la paroisse Kiwanuka.

Le conseil paroissial fait valoir qu’aucune enquête n’a été menée pour attester la paternité de cet enfant.

Cet organe accuse d’ailleurs à son tour l’évêque de leur diocèse de Buta d’avoir détourné les fonds destinés à la construction de la cure paroissiale.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner