Province Orientale : 18 voyageurs dépouillés par des rebelles ougandais de la LRA

Des rebelles LRA.

Dix-huit personnes, qui voyageaient à moto dans le territoire de Dungu, en Province Orientale, affirment avoir été enlevées puis dépouillées vendredi 16 mai dernier par des rebelles ougandais de la LRA, avant d’être relâchés. Ils ont été conduits dans la forêt, sous la menace d’armes à feu, alors qu’ils se trouvaient au village de Kpaika, sur la route de Bitima, à 125 kilomètres de Dungu-centre. Ils ont été retenus pendant plus de 8 heures avant d’être relâchés.

Les victimes, parmi lesquelles deux femmes, se rendaient au marché de Nabiapayi, à la frontière entre la RDC et le Soudan du Sud. Elles affirment avoir été séquestrées dans la forêt de neuf heures à dix-sept heures, sans eau, ni nourriture. Après les avoir totalement dépouillées, les ravisseurs les ont finalement laissées partir.

Edmond Mbugo, l’un des rescapés, témoigne en ces termes :

«J’avais quitté Dungu pour me rendre à Bitima. Arrivé à 3 Km d’Ekpaika, des inconnus sont tout à coup sortis de la brousse et nous ont arrêtés. Nous étions quatre sur deux motos. Ils nous ont intimé l’ordre de descendre et de les suivre dans la forêt».

Les ravisseurs ont ensuite voulu savoir s’il y avait d’autres voyageurs en route vers le marché de Nabiapayi.

«Ils nous ont dépouillé de tous les biens de valeur trouvés sur nous. Il y avait 6 motos et 18 personnes. Ils nous ont laissé partir aux environs de 18h moins. Ils ont affirmé n’en vouloir qu’à la nourriture et à tout ce qui les intéresseraient sur nous», a poursuivi M. Mbugo.

Les rebelles ougandais de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), du criminel de guerre Joseph Koni, sont accusés de plusieurs enlèvements, meurtres et crimes dans le territoire de Dungu.

En mars dernier, des hommes armés identifiés comme des rebelles ougandais de la LRA avaient attaqué plusieurs localités du territoire de Niangara. Des sources de la société civile rapportent que ces assaillants y ont enlevé deux personnes et tabassé trois autres. Ils auraient également pillé des produits agricoles

Plus tôt, en février, les mêmes rebelles avaient été accusés de l’enlèvement de 19 personnes et du meurtre d’une autre dans la localité de Maziga, toujours à Niagara.

Le président de la société civile de ce territoire, Marcel Gomolo, avait dénoncé ce regain d’insécurité, regrettant notamment l’absence de militaire et des policiers dans cette région.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Dungu: des groupes armés toujours actifs contre les civils

Province Orientale : les rebelles ougandais de la LRA occupent le village Kulugbongu

Province Orientale: des bandits armés abattent un policier à Ango

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner