Beni : le maire estime que la sécurité s’est améliorée dans sa ville

La Prison centrale de Kangwayi, en territoire de Beni (Nord-Kivu) après une attaque des miliciens Maï-Maï. Ph/Radio Okapi

Le Maire de la ville de Beni, Nyonyi Bwanakawa, a estimé samedi 24 mai que la situation sécuritaire s’est améliorée dans sa ville, à 400 km au nord de Goma, dans le Nord-Kivu. Cette amélioration serait due à une collaboration efficace entre la Police nationale congolaise (PNC) et les forces de la Mission de l’Onu en RDC (Monusco). Aucun cas d’insécurité n’a été enregistré à Beni depuis 6 semaines, a-t-il expliqué.

«Depuis le 14 avril, nous n’avons pas enregistré un seul cas d’insécurité, dans le sens soit des assassinats par des bombes jetées sur la ville, soit par des armes individuelles», a-t-il affirmé.

Il parle de résultats palpables obtenus grâce à l’armée qui mène des opérations contre les rebelles ougandais des ADF dans cette région, et les forces de la Monusco qui appuient les forces de police congolaises.

«Les FARDC font du bon travail. Et il y a la police de la Monusco qui est entrée en jeu, en appui à la Police nationale congolaise, dans le cadre des fouilles. Avec ces fouilles-là, les gens qui faisaient déplacer des matériels, soit qui déposaient les bombes, doivent avoir eu peur», a-t-il expliqué.

Selon Nyonyi Bwanakawa, les personnes arrêtées à l’issue de ces fouilles seront inévitablement jugées.

Depuis le début de 2014, la ville de Beni avait sombré dans une criminalité sans précédent, notamment avec plusieurs grenades lancées par des bandits armés.

Le 14 avril dernier, quatre pilotes d’hélicoptères des Forces armées de la RDC (FARDC) avaient été blessés à Ngadi, dans le territoire de Beni, dans une attaque à la bombe artisanale contre un convoi de l’armée.

Des sources locales rapportent que les pilotes avaient pris place dans un minibus qui roulait derrière un véhicule de l’armée transportant le commandant des opérations contre les rebelles ougandais des ADF, le général Bauma, et le commandant secteur des opérations de l’armée.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Nord-Kivu : les activités ont repris dans 24 localités de Watalinga

Mbau : la population inquiète après l’enlèvement et le meurtre de six paysans

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner