Martin Kobler se dit satisfait de la décrispation du climat entre les deux Congo

Martin Kobler, représentant spécial du secrétaire général de l’Onu pour la RDC le 28/08/2013 à Kinshasa, lors de la conférence de presse au quartier général de la Monusco. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le Représentant spécial du secrétaire général de l’Onu en RDC, Martin Kobler se dit satisfait de la décrispation du climat entre les deux Congo. Au cours de la conférence de presse des Nations unies du mercredi 4 juin à Kinshasa, il a évoqué les assises de la Commission mixte RDC-République du Congo sur les expulsions des ressortissants congolais de la RDC du Congo-Brazzaville. Ces travaux de deux jours se sont soldés entre autre par la signature d’une convention sur la circulation et l’établissement des personnes par les deux pays voisins.

Le chef de la Monusco s’est dit heureux du processus actuel de communication entre les deux pays :

« J’ai été beaucoup critiqué par la République du Congo pour ma visite à Maluku et ma déclaration mais j’ai aussi dit qu’il faut avoir une commission bilatérale parce que c’est le droit de chaque pays d’expulser des gens mais ca doit correspondre au standard international, ca doit être fait par des commissions bilatérales ».

En effet, Martin Kobler s’était dit choqué par les rapports et les témoignages des ressortissants de la RDC expulsés de Brazzaville lors de sa visite vendredi 23 mai au site où sont regroupés ces expulsés à Maluku, dans la périphérie Est de la ville de Kinshasa. Les expulsés lui avaient fait part des cas des violences sexuelles dont plusieurs d’entre eux avaient été victimes ainsi que des noyades.

Lire aussi : Martin Kobler « choqué » par les témoignages des expulsés de Brazzaville

Les travaux de la commission mixte défense et sécurité entre la RDC et le Congo-Brazzaville se sont déroulés du lundi 2 au mardi 3 juin à Kinshasa. Les deux pays y ont signé une convention sur la circulation et l’établissement des personnes et des biens entre les deux pays qui doit être ratifié au plus vite. Les deux pays ont aussi décidé de mettre sur pied une équipe mixte RDC-République du Congo qui examinera les allégations relatives aux violations des droits humains commises lors des expulsions des Congolais de la RDC de Brazzaville dans le cadre de l’opération « Mbata ya Bakolo », [gifle des aînés, NDLR].

Lire aussi : Kinshasa et Brazzaville signent une convention sur la circulation et l’établissement des personnes

Les expulsions des ressortissants de la Rdc de Brazzaville a débuté en avril. Plus de cent trente mille personnes ont regagné le pays, selon les chiffres donnés par les deux pays lors des assises de la commission mixte RDC-RC.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner