Kasaï-Oriental: détournements des fonds publics à Kabinda

La cite de Kabinda marquée en rouge.

L’Assemblée provinciale du Kasaï-Oriental demande des poursuites judiciaires contre tout responsable du district de Kabinda, impliqué dans le détournement des fonds de rétrocession pour l’exercice 2013-2014. Les élus du Kasaï-Oriental ont levé cette option lundi 16 juin au cours de leur plénière axée sur l’examen des rapports des commissions des contrôles parlementaires menés dans la province.

La commission des contrôles parlementaires a enquêté sur la gestion des fonds de la rétrocession dans 12 entités territoriales décentralisées et les patrimoines des entités territoriales décentralisées.

Selon le rapport parlementaire, plus de 3 millions de dollars américains ont été détournés dans le district de Kabinda, où la gestion des fonds de rétrocession n’est pas traçable.

Les commissions des contrôles ont découvert des écarts entre les fonds décaissés et ceux déclarés par les entités territoriales décentralisées, à l’exception du secteur de Nvunayi.

Dans la cité de Kabinda par exemple, aucune recette locale n’a été réalisée pendant 16 mois comme dans le secteur de Lufubu Lomami, affirme ce rapport. Ce que rejette la chef de cité de Kabinda.

Les députés indiquent cependant que quelques responsables des entités territoires décentralisées ont préféré prendre le large pour ne pas se présenter devant la commission d’enquête.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner