Katanga : un activiste des droits de l’homme arrêté à Kalemie

Une famille de pygmées dans un centre des Refugiés de Dongo(RDC) à Betou(RCA) le 18/11/2009. Ph. Don John Bompengo

La police nationale congolaise (PNC) de Kalemie au Katanga a arrêté, depuis jeudi 3 juillet, le coordonnateur de l’ONG Voix des minorités indigènes (VMI), Georges Mbuyu. Le commissaire de district de Tanganyika qui a ordonné son arrestation l’accuse d’inciter les communautés pygmées et bantous au conflit.

« Ce qu’il y a à Kabalo comme incidents jusqu’à Nyunzu et Luizi, c’est à cause de lui [Georges Mbuyu]. Il  donne des fausses informations qui peuvent exciter les gens à s’entretuer », a affirmé le commissaire de district, Jean-Félix Ilunga Mpafu.

Il a indiqué que Georges Mbuyu cherche à exciter les gens à la haine.

« Moi, je ne peux pas tolérer ça », souligne-t-il.

Georges Mbuyu a été arrêté alors qu’il s’était présenté dans le cabinet de travail du commissaire de district. Il lui avait amené une correspondance contenant les recommandations d’urgences sur des risques de conflits intercommunautaires.

Ce document reprenait treize noms et signatures représentant le comité des experts d’analyse de risques sur les conflits intercommunautaires qui opposent depuis plusieurs mois la communauté des pygmées à celle des bantous dans la région.

Des renseignements qui n’ont pas enchanté le commissaire de district qui n’y accorde pas non plus foi.

« J’ai été à Nyemba, il n’y a jamais eu des conflits. Depuis que j’ai été avec le ministre [provincial] à Mukebo, il n’y a jamais eu de conflits en territoire de Manono entre les Pygmées et les Bantous. Mais, lui affirme ça », a-t-il répliqué.

Après les auditions au bureau de renseignements de la police, le coordonnateur de VMI a transféré à l’Agence nationale tous ces renseignements.

De leurs côtés, les activistes regroupés au sein de la Dynamique des groupes des peuples autochtones demandent la libération « sans condition » de Georges Mbuyu.

Le 25 juin dernier, des sources locales avaient rapporté que dix personnes auraient été tuées dans des affrontements qui ont opposé les Bantous aux pygmées dans le groupement de Maloba.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner