Sud-Kivu: 1 200 personnes fuient les accrochages entre deux groupes armés à Ziralo

Des déplacés de guerre à l’EST de la RDCongo . (droits tiers).

Environ 1 200 personnes ont fui, depuis lundi 14 juillet, les accrochages répétés entre les Maï-Maï Raïa Mutomboki et Kirikicho, dans les localités de Bushugulu, Matutira, Bunyangungu et Charamba, dans le groupement de Ziralo (Sud-Kivu). Selon le président de la société civile locale, Cikuru Butumike, ces habitants se réfugient vers les localités Bunje, Mianda, et Tushunguti-centre qui ne sont pas encore touchées par ces affrontements armés.

D’autres préfèrent se cacher dans la brousse par crainte d’éventuelle attaque dans les localités qui les accueillent.

Le chef de groupement de Ziralo, Christophe Maunga Chanda, a regretté que ces déplacés aient abandonné même les ustensiles de cuisine pour fuir ces groupes armés.

Il a souligné que certains déplacés dorment sur des nattes au bord de la route, s’exposant ainsi aux intempéries. Pour survivre, ils se nourrissent des maniocs crus ainsi que des fruits cueillis dans des champs au bord de la route.

Selon certains déplacés, l’accès à l’eau potable est également l’une de leurs préoccupations majeures.

Le coordonnateur des déplacés basé à Kahele Nord, Mashimango Meshi, indique que ces déplacés ne bénéficient d’aucune assistance.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner