Katanga: 800 pygmées se réfugient à Kabalo-centre, après l'attaque d’une milice

Une famille de pygmées dans un centre des Refugiés de Dongo(RDC) à Betou(RCA) le 18/11/2009. Ph. Don John Bompengo

Environ 800 pygmées ont, depuis quelques jours, abandonné leurs localités pour se réfugier à Kabalo-centre, à plus de 1000 km de Lubumbashi (Katanga). Ils fuient les attaques attribuées à une milice des jeunes bantous qui brulent leurs habitations. Des auteurs de ces assauts portent des jupes cousues en raffia, des gris-gris autour des cous et des armes composées de flèches empoisonnées, selon des sources locales.

Les uns ont mission d’identifier les maisons des pygmées et les autres celle de les bruler.

Célestin Kukudji Ngoy, un des miliciens provenant du groupe Nzoa, a expliqué le sens de leur combat:

«Il y a des problèmes. Les pygmées vivent aujourd’hui regroupés dans un village de 300 personnes. Ils doivent vivre dispersés comme auparavant. Là, les atrocités prendront fin».

Cette situation inquiète les acteurs impliqués dans la résolution des conflits intercommunautaires opposant bantous et pygmées dans cette partie du Katanga.

En mission dans le Nord-Katanga, le ministre provincial de l’Intérieur du Katanga, Juvénal Kitungwa, se dit choqué et il propose une piste de solution à ce conflit intercommunautaire:

«Il faut qu’on arrive à organiser une conférence qui va réunir les notables bantous et pygmées, à Manono ou Nynzu. La survie de leur communauté et le développement de leurs entités ne peuvent se faire qu’avec une cohabitation pacifique».

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner