RDC: Kasonga Tshilunde élu président de l’UNPC

Siège de l’UNPC au 2ème niveau de l’immeuble moanda à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Kasonga Tshilunde, éditeur du journal L’éveil, a été élu président de l’Union de la presse du Congo (UNPC), lundi 21 juillet aux petites heures du matin. Les participants aux travaux du 8ème congrès de l’UNPC ont adopté la veille le rapport d’activités du comité sortant avant d’élire le nouveau comité de ce syndicat.

Le nouveau comité directeur de l’Union nationale de la presse du Congo se présente comme suit:

  • Président: Joseph Boucard Kasonga Tshilunde
  • 1e Vice-président: Placide Tabassenge
  • 2e vice-présidente: Solange Lusiku
  • Secrétaire général: Benoit Kambere
  • Secrétaire général adjoint: Joseph Babeta
  • Trésorière générale: Augustine Banzi
  • Trésorière adjointe: Béatrice Nyamulenda

Conseillers:

  • Pie Roger Bofunga
  • Florry  Ngongo Kasongo.

Membres de la commission de carte:

  • Gustave Kalenga
  • Gaston Kapella
  • Copain Tshipamba Mukadi
  • Achilles Kadima Mulamba
  • Richard Junior Kamunga M’bowcimankinda
  • JeanMarie Basa Ndjankolo.

Membres de la commission de discipline:

  • Fidèle Musangu
  • Sylvestre Lumbu
  • Esther Abedi Sabu
  • Daniel Nsafu
  • Jacquie Mulanga Tshela
  • Kabongo Kadila Nzevu.

Collège des commissaires aux comptes:

  • José Kisungu Kiambi
  • Jesbey Zegbia Wambulu
  • Christine Nyembo Feza.

Commission de formation:

Joël cadet Ndanga

Trois défis majeurs

Ce nouveau comité s’est donné trois défis à relever: assainir le milieu professionnel, c.à.d. écarter de la profession des journalistes qui n’ont pas été formés et n’exercent pas le métier conformément à ses normes, lutter pour la dépénalisation du délit de presse et viabiliser les organes de presse.

C’est possible de relever ces défis, a estimé le professeur Malembe Tamandiak, fondateur et premier directeur général de l’Institut supérieur des techniques de l’information (Isti), actuel Ifasic; pourvu que les entreprises de presse et l’Etat assument leurs responsabilités respectives.

En ce qui concerne par exemple l’assainissement la corporation sur le plan de l’éthique et de la déontologie, selon la même source, il y a des organes de l’UNPC qui doivent s’en occuper.

«Vous avez également les entreprises de presse qui doivent s’organiser pour opérer cet assainissement. Parce que ce sont les entreprises de presse qui engagent des moutons noirs», a-t-il poursuivi.

Au sujet de la dépénalisation du délit de presse, le professeur Malembe Tamandiak a déclaré:

«Si les [journalistes] respectaient l’éthique [et] la déontologie, nous aurions très peu de problèmes avec la justice. Et le problème de la dépénalisation ne se poserait pas avec autant d’acuité, qu’il est posé actuellement».

Il a par ailleurs appelé l’Etat congolais à veiller sur les conditions de création d’une entreprise de presse. C’est de cette manière, selon lui, que la RDC sera dotée d’entreprises de presse viables.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (169)
Ebola (63)
FARDC (48)
Kinshasa (29)
Beni (29)
FCC (29)
Ceni (29)
Unpc (26)
UDPS (25)
Corruption (24)
Monusco (22)
Sécurité (21)
Butembo (21)
élection (19)
Yumbi (18)
CSAC (18)