Kinshasa : 48% des femmes pratiquent l’allaitement exclusif, selon l’Unicef

Une femme et son bébé le 31/05/2013 à Kinshasa, lors de la cérémonie de lancement officiel du cadre d’accélération de la réduction de la mortalité de la mère et de l’enfant en RDC. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le nombre de femmes à Kinshasa qui nourrissent leurs enfants exclusivement au sein, jusqu’à 6 mois, a doublé en 10 ans. Il est passé de 24% en 2001 à 48% à 2014. La représentante de l’Unicef en RDC, Barbara Bentein, l’a affirmé au cours d’un café de presse organisé mardi 22 juillet à Kinshasa, en prévision de la semaine mondiale de l’allaitement maternel en août prochain. Pour elle, l’allaitement maternel est un des moyens clé pour un bon début de la vie d’un enfant.

Selon Mme Bentein, l’objectif est d’atteindre le taux de 90% de femmes allaitant exclusivement leurs enfants au sein. Cela réduirait de 13% le taux de mortalité infanto-juvénile, a-t-elle affirmé.

Pour favoriser davantage cette pratique, les structures de lutte pour la protection des enfants militent pour que des dispositions soient prises afin d’aménager le temps et l’espace pour l’allaitement, surtout pour les femmes travailleuses.

«Nous sommes aux cotés du gouvernement, en train de travailler sur l’amélioration du code de la famille. Mais, il y a d’autres législations, notamment la législation du travail qui devrait graduellement être mise à jour pour permettre de protéger les enfants avec un droit à l’allaitement maternel. Et puis c’est aussi une responsabilité des entreprises», a-t-elle expliqué.

Pour le directeur du programme national de nutrition, Jean-Pierre Banea, allaiter exclusivement l’enfant au sein permettrait de réduire certains risques tels que les infections et la malnutrition.

Le personnel de santé devrait encourager les mères à mettre leurs enfants au sein dans l’heure qui suit l’accouchement, a-t-il affirmé.

Il assure que des directives du ministère de la Santé ont été transmises aux structures de santé de la RDC pour promouvoir l’allaitement maternel dit «précoce».

Lire aussi sur radiookapi.net :

Idiofa: le taux de malnutrition a baissé de 3 % en 9 mois

Minova: le médecin chef de zone encourage l’allaitement maternel exclusif

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (174)
Ebola (67)
FARDC (56)
Beni (31)
Unpc (29)
FCC (27)
Ceni (26)
Lamuka (25)
Sécurité (24)
Corruption (23)
ADF (23)
Kinshasa (23)
Ituri (23)
UDPS (22)
Monusco (21)