Province Orientale : les habitants d’Aru et d’Ariwara réclament l’électrification de leurs cités

Des câbles électriques de la SNEL raccordés le long d’un quartier populaire de Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Des habitants de la cité d’Aru et de la localité d’Ariwara réclament l’électrification de ces deux agglomérations du territoire d’Aru en Province Orientale. Pendant la campagne électorale de 2011, le président Joseph Kabila avait promis d’électrifier Aru et Ariwara. Des poteaux et des câbles électriques avaient été installés le long des artères de ces deux agglomérations.

A Aru, des habitants affirment avoir payé à la Snel des frais d’abonnement. Le courant a été lancé en février 2014 à partir d’un générateur de 250 KVA. Mais après 15 jours, la cité n’a plus été alimentée en électricité.

« Le chef de l’Etat voulait alimenter le territoire d’Aru en électricité en provenance de l’Ouganda. Jusque-là, depuis que nous avons été nourris d’espoir, on n’a aucune suite. Il y a disparition totale d’échos de cette électrification. La population est abandonnée », affirme Robert Drabho Amassi, président de la Fédération des entreprises du Congo (Fec) à Aru.

A Ariwara, les poteaux électriques placés le long des certaines artères sont tombés. Plusieurs mètres de câbles gisent au sol.

Célestin Guma, député provincial en vacances parlementaires à Ariwara, craint que les câbles électriques soient volés.

« D’un moment à l’autre, on peut perdre tous ces câbles qui ont été peut être achetés très cher. Des poteaux qui ont été importés de l’étranger sont tombés. Il ne reste que les câbles soient volés », indique-t-il.

Un cadre de la Snel qui a requis l’anonymat explique que la direction générale de l’entreprise ne peut pas affecter des agents à Aru ou décaisser d’importants fonds avant la publication du nouveau gouvernement.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner