Examen d’Etat: des policiers pour éviter les manifestations des candidats malheureux à Idiofa

Des policiers sur l’avenue Landu le 7/12/2011 dans la commune de Bumbu à Kinshasa, après la dispersion des manifestants. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Des unités de police du district de Loange ont été déployées mercredi 30 juillet dans les écoles techniques de la cité d’Idiofa, au Bandundu. Selon le commandant de la police du district, ces policiers ont été déployés pour éviter le débordement des élèves qui ont échoué dans les épreuves de l’examen d’Etat. Après la publication de ces résultats, des candidats malheureux s’en sont pris aux responsables de leurs écoles. D’autres ont vandalisé leurs établissements.

«Quiconque s’hasarderait sera arrêté et poursuivi», a prévenu le commandant de la police du district de Loange, major Evariste Kilondo.

L’officier de police a déclaré que l’échec et la réussite à l’examen d’Etat ne sont pas une occasion de s’adonner aux destructions méchantes des écoles, d’incendier des bâtiments ou de menacer les chefs d’établissements et les enseignants.

«Tel est le cas vécu hier dans la ville d’Idiofa où des candidats malheureux ont tenté d’incendier la clôture et le bâtiment [de leurs écoles]», indique le major Evariste Kilondo.

Le commandant de la police du district de Loange invite les parents à rappeler leurs enfants à l’ordre, « pour éviter que le pire n’arrive ».

Depuis le week-end dernier, des candidats malheureux de l’examen d’Etat ont commis des actes de vandalisme dans plusieurs villes du pays.

A Kamina, ils ont incendié lundi 28 juillet deux bureaux du service de contrôle et de la paie des enseignants (Secope) et du bureau de la sous-division de l’Enseignement primaire secondaire et professionnel (EPSP) ainsi qu’un véhicule.

Des incidents similaires se sont produits le même jour à Mbuji-Mayi. Des élèves ayant échoué à l’examen d’Etat ont incendié les bureaux de leur école, l’Institut Nkesha. Des manuels scolaires et des dossiers personnels des élèves ont été brûlés et des biens emportés.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner