Nord-Kivu: la population appelée à s’opposer à la modification de la constitution

Des opposants congolais le 13/12/2011 dans la salle Fatima à Kinshasa, lors d’une réunion contre des résultats de la présidentielle de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Une coalition de onze partis politiques de l’opposition demande à la population de s’opposer à la modification de la constitution. Ils ont lancé leur appel samedi 2 août au cours d’une campagne de vulgarisation des articles verrouillés de la constitution, à Goma (Nord-Kivu). Ces opposants affirment vouloir vulgariser notamment l’article 220 de la constitution qui limite le nombre et la durée de mandat du chef de l’Etat. Article que l’opposition soupçonne la majorité de vouloir modifier pour permettre à Joseph Kabila de briguer un troisième mandat en 2016.

La coalition de l’opposition a organisé un meeting de trois heures devant le stade de l’Unité de Goma pour améliorer le niveau de connaissance de la constitution de la population et présenter les enjeux du débat actuel autour de la révision de la constitution.

«Notre pays n’a pas besoin de modifier sa constitution pour le moment. Ce n’est pas la constitution qui empêche au pouvoir en place de construire les routes, de donner de l’eau et de l’électricité à la population ou encore la sécurité. Nous pensons qu’il y a un problème de mauvaise gouvernance qu’il faudrait corriger à l’occasion des élections de 2016», a déclaré le vice-président national du Parti libéral pour le développement (PLD), Jean-Paul Lumbulumbu.

Un participant au meeting s’est dit ravi de cette initiative de l’opposition.

«Je suis très ravi. D’ailleurs j’encourage l’opposition parce qu’expliquer à la population ce qui se passe dans notre pays, c’est bon. Il y a un verset biblique qui dit : ‘’Mon peuple périt par manque de connaissance’’ », soutient-il.

Au total, 11 partis de l’opposition participent à cette campagne qui doit durer 1 mois. Selon ses organisateurs, elle se déroule en même temps dans d’autres territoires de la province du Nord-Kivu.

Cette campagne de l’opposition est organisée alors que le débat sur la révision de la constitution est relancé depuis la prise de position du PPRD, le parti présidentiel, qui se dit favorable à une modification de la loi fondamentale du pays.

Réviser la constitution, «c’est aussi la respecter», a déclaré mardi 29 juillet le secrétaire général de ce parti, Evariste Boshab Mabudj. Pour le parti présidentiel, cette révision peut se faire par voie référendaire.

Lire aussi: Favorable aux élections municipales, le PPRD soutient la révision de la constitution

Meeting populaire à Kinshasa

Cette campagne sera également lancée ce lundi 4 août à travers un meeting populaire à Kinshasa. Le président de l’Engagement pour citoyenneté et le développement (Ecidé), Martin Fayulu Madidi, révèle quelques thématiques qui seront développées au cours de ce meeting:

On va dire à la population qu’on ne peut pas modifier la constitution du 18 février 2006 car les règles de jeu sont établies et le match est là. L’arbitre va bientôt siffler pour que nous allions aux élections. Nous dirons aussi pourquoi nous voulons quelqu’un, de neutre pour l’organisation des élections à venir  et pourquoi nous n’accepton pas de commencer avec les élections locales».

Voici les partis de l’opposition qui mènent cette campagne:

1. ECIDE

2. UNC

3. PLD

4. RCD-KML

5. UDECEF

6. DCF-N

7. UDPS d’Etienne Tsisekedi

8. PTC

9. PCP

10. PK

11. FDCD

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (106)
RDC (101)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (19)
Opposition (18)