Rentrée scolaire: des écoles incendiées pas encore réhabilitées

Une salle de la 1ère année primaire de l’Ecole Dungu-centre, en Province Orientale/Photo Radio Okapi.

A trois semaines de la rentrée scolaire 2014-20145, de nombreux élèves risquent de ne pas reprendre le chemin de l’école dans les groupements d’Iyana, Bakano et Luberiki, en territoire de Walikale (Nord-Kivu).

Les rebelles des FDLR et les miliciens Maï-Maï ont incendié, depuis plusieurs années, plus de 85 écoles dans cette contrée, en proie à l’insécurité. Des activistes des droits de l’homme du Nord-Kivu ont exprimé cette inquiétude, le week-end dernier, à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu.

«Plusieurs écoles ont été abandonnées, démolies et détruites par les rebelles FDLR et les miliciens Maï-Maï. On enregistre environ quatre vingts écoles qui ont été détruites par ces groupes armés. Ces établissements scolaires se trouvent dans un état de délabrement avancé et ils fonctionnent dans des conditions difficiles. Ils nécessitent d’être réhabilités par les autorités du gouvernement », a indiqué l’activiste des droits de l’homme, Salomon Tchambi.

Les enseignants, les parents d’élèves et les chefs de ces établissements s’interrogent sur leur fonctionnement à quelques semaines de la rentrée scolaire.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner