Katanga : des soupçons de fraudes dans l'enregistrement des réfugiés angolais à Dilolo

Rapatriement volontaire des refugiés Angolais vivant en RDC le 19/08/2014 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La Société civile de Dilolo dénonce des cas de fraude dans l’identification et l’enregistrement des réfugiés angolais candidats au rapatriement volontaire, débutés il y a deux semaines dans ce territoire du Katanga. Pour le président de cette structure citoyenne, 80% de ceux qui enregistrés sont des Congolais et non des Angolais.

Pour sa part le chef d’antenne provincial de la Commission nationale des refugiés (CNR), Isidor Macho Malika, rejette ces accusations. Pour lui, si fraude il y a, elles sont mineures.

«Ça me parait faux de dire que plusieurs Congolais se seraient fait passer pour des Angolais. Si ces sources , vous avait dit qu’elles avaient constaté une ou deux personnes qui auraient tenté de se faire passer pour un Angolais, je pourrai l’admettre parce que je sais que dans ce genre d’opération, la marge de fraude existe toujours mais pas de la manière dont vos sources le disent», a réagi le responsable de la CNR.

Isidor Macho Malika explique en outre que plusieurs Congolais et Angolais vivent à cheval entre les deux pays.

«Vous assistez à l’enterrement d’un membre de famille qui est mort en Angola, le corps traverse la frontière et on vient l’enterre ici, et vice-versa», a-t-il expliqué.

Pour le responsable de la CNR, cette opération a été menée de manière «très professionnelle».

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner