Kiwanja: la vie reprend son cours, près d’une année après le M23

Des déplacés de Kiwanja achetant des vivres/Photo Jules Ngala

Près d’une année après la défaite de la rébellion du M23, la vie a repris normalement à Kiwanja au Nord-Kivu. Cette cité fait partie des ilots de stabilité, ces zones du pays où les groupes armés ne sont plus opérationnels parce qu’ils ont été neutralisés ou éliminés. La vie y a repris son cours normal, l’administration et l’autorité de l’Etat ont été restaurées.

A Kiwanja, les habitants ont repris à vaquer normalement à leurs activités habituelles. Certains s’adonnent aux travaux champêtres, d’autres font le petit commerce ainsi que d’autres activités qui font vivre cette cité, considérée comme la capitale économique du territoire de Rutshuru.

Même la bière fraîche a repris sa place dans les bistrots de Kiwanja. Le courant y est plutôt stable contrairement à plusieurs agglomérations du pays.

Dans la cité, on peut se procurer du pain qui coûte entre 200 et 1 000 francs congolais (0,2 à 1,08 dollars américains).

Les forces de l’ordre, armes à la main, sont également visibles dans les rues de la cité. Elles circulent tranquillement et ne s’en prennent pas à la population civile.

Kiwanja est bien redevenu une zone pacifiée, un îlot de stabilité comme Goma, Walikale, Manono et Beni. Depuis le mardi 19 août, le chef de la Monusco, Martin Kobler, visite ces îlots de stabilité.

La mission onusienne, grâce à sa brigade d’intervention, a contribué à la défaite de la rébellion du M23 et d’autres groupes armés qui étaient actifs dans ces régions.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner