Bas-Congo : la société civile réclame l’implantation d’un hôpital public à Lukala

Entrée principale de l’Hôpital général de Kinshasa.

La nouvelle société civile de Lukala plaide pour l’implantation d’un hôpital public et d’une morgue dans cette cité du Bas-Congo. Son président, Paulin Mantuidi, a déclaré mardi 2 septembre que la population de cette cité, évaluée à 40 000 personnes, éprouve des difficultés financières pour se faire soigner dans des centres de santé privés.

« Les dispensaires que nous avons ici sont des dispensaires qui appartiennent aux privés. Or les privés voient d’abord leurs intérêts personnels. Ce qui fait que de nombreux habitants n’ayant pas un pouvoir d’achat élevé ne parviennent pas à se faire soigner », a-t-il expliqué.

Selon le président de la Nouvelle société civile de Lukala, cette situation contribue à l’augmentation du taux de mortalité dans cette cité.

« Si l’Etat avait son hôpital, on pouvait amener là-bas des démunis ou des nécessiteux », a-t-il allégué.

Paulin Mantuidi a également déploré que la cité de Lukala manque de morgue.

Pour sa part, le médecin inspecteur provincial de la santé du Bas-Congo, Oscar Mavila, précise que la cité de Lukala compte quatre structures de santé privées et confessionnelles dont le personnel soignant est pris en charge par l’Etat Congolais.

Mais il reconnaît la nécessité de construire une morgue.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner