Bunia : arrêt de travail au tribunal de grande instance

Une vue de la salle d’audience du tribunal militaire ce 29/04/2011 à Kinshasa, dont au fond les juges du seant et en avant plan, les prévenus lors du procès des presumés insurgés Eniele. Ph John Bompengo/ Radio Okapi

Un arrêt de travail a été observé jeudi 11 septembre au Tribunal de grande instance de l’Ituri à Bunia (Province Orientale). Tous les greffiers de cette instance judiciaire ont refusé de travailler pour contester l’arrestation d’un de leurs collègues. Des sources proches du palais de la justice à Bunia indiquent que le greffier arrêté est poursuivi par le parquet pour avoir exécuté la vente publique d’une maison qui a engendré des contestations.

Le tribunal de grande instance a vendu il y a une semaine,  une maison au centre d’un feuilleton judiciaire. Le tout premier mécontentement émane des bénéficiaires, dont certains ont jugé la clé de répartition trop impartiale.

Le deuxième mécontentement provient d’un groupe des parents du défunt propriétaire qui estiment que le tribunal a vendu la maison au profit des personnes sans qualité. Ces derniers ont saisi le parquet de grande instance.

C’est à la suite de cette plainte que le parquet a arrêté le premier suspect : le greffier vendeur.

Le parquet lui reproche d’avoir vendu un bien qui ne lui appartient pas.

Une accusation que ses collègues n’approuvent pas et indiquent que le greffier n’a agi que sur ordre du président du tribunal.

Les grévistes pensent qu’il revient au président du tribunal et à lui seul, commanditaire de la vente de répondre à toutes les préoccupations du parquet.

De son coté, le président du tribunal de grande instance à Bunia, sans faire des commentaires, minimise l’affaire et la qualifie « d’incident très mineur ».

Le greffier arrêté, a été relâché le même jeudi dans l’après-midi, et ses collègues ont repris le chemin du travail ce vendredi matin.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner