Nord-Kivu: les épouses des militaires réclament les soldes de leurs époux à Oïcha

Monument dédié à la mémoire des femmes victimes de la guerre à Shabunda au Sud-Kivu.

Une soixantaine de femmes des militaires du 808è régiment ont marché, lundi 29 septembre, dans la cité d’Oïcha, à plus ou moins 30 km au Nord-Est de Beni-ville (Nord-Kivu), pour réclamer le paiement des soldes de leurs maris, engagés depuis deux mois, au front.

Le porte-parole adjoint des FARDC, Colonel Olivier Hamuli assure que tout sera réglé dans 48 heures.

Dans leur manifestation, ces épouses des militaires ont érigé une barrière à l’entrée de la cité d’Oicha à une vingtaine des km du camp militaire de Mukakira, où elles exigeaient aux conducteurs de tout engin roulant le paiement de 1 000 francs congolais (1, 08 dollar américain) à 2 000 francs congolais (2, 16 dollars américains) avant tout passage. Elles ont fini par être dispersées par les policiers.

Le colonel Olivier Hamuli, parle seulement de retard de versement de cette solde à cause d’un contrôle biométrique et au système de bancarisation.

Il assure que les dispositions sont prises pour que ce paiement intervienne dans les 48 heures.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner