Katanga: peine de mort promise aux voleurs des câbles électriques

Raccordement cables courants SNEL

Désormais le vol des câbles électriques ne sera plus traité que comme une infraction de vol qualifié. Les voleurs qui opèrent en bande organisée seront plutôt poursuivis pour association de malfaiteurs, une infraction passible de la peine de mort. Caïphe Useni Sefu, procureur général du Katanga a appelé mardi 30 septembre les habitants de cette province à collaborer avec la justice pour mettre la main sur ces voleurs qui plongent des quartiers entiers dans le noir.

Caïphe Useni Sefu affirme qu’il ne s’agit pas de transformation d’une infraction mais plutôt de sa requalification. D’après lui, les voleurs des câbles opèrent de plus en plus en association. Or, argumente-t-il, la loi congolaise punit l’association des malfaiteurs pour atteinte à la propriété à la peine de mort.

Les câbles électriques sont la propriété de la société nationale d’électricité. Et des malfaiteurs opérant en bande ont réussi à volé 600 m, voire 2 km des câbles électriques. L’obscurité dans laquelle des quartiers entiers sont plongés, consécutivement à ces vols, constitue un terreau favorable aux crimes.

Caïphe Useni Sefu n’écarte cependant pas la possibilité pour un tribunal d’appliquer les exceptions dans l’administration de la justice dans un cas de vol de câbles électriques en bande. Il pourrait donc y avoir possibilité pour un juge de constater les circonstances atténuantes ou aggravantes.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner