Les élèves de 100 écoles privés de cours depuis deux semaines à Basoko

En avant plan de droite à gauche en chemise verte un enseignant en conversation avec des élèves habillés en bleu blanc devant le bâtiment d’une école à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph John Bompengo

Les élèves de près de cent écoles publiques primaires et secondaires du territoire de Basoko (Province Orientale) sont privées de cours depuis près de deux semaines. C’est ce qu’ont dénoncé les délégués des comités de parents de ces écoles dans un communiqué transmis à la presse mercredi 8 octobre. Cette situation est occasionnée par le séjour prolongé de plus de 65% d’enseignants de ces écoles partis percevoir leurs salaires au chef lieu du territoire.

Les parents redoutent que les écoles connaissent un retard sur leurs programmes de cours.

Selon leurs délégués, plusieurs finalistes du secondaire de l’année scolaire dernière n’avaient pas fini leurs programmes de cours à cause du même problème. Ils avaient manqué de cours pendant plusieurs dizaines de jours. Pour les parents, le retard accumulé sur le programme scolaire est l’une des causes des échecs à l’examen d’Etat.

Le syndicat des enseignants du Congo (Syeco) à Basoko confirme que de nombreux enseignants sont allés percevoir leur salaire. Dans un mémorandum adressé au Service du contrôle de la paie des enseignants (Secope), ce syndicat met en cause la Banque UBYA, chargée de la paie des enseignants à Basoko.

Selon le président du syndicat, les agents de cette banque ne se déploient jamais à l’intérieur du territoire comme le font la Caritas et les autres agences chargées de la paie dans d’autres territoires.

Le Syeco dit avoir enregistré 7 enseignants morts l’année passée pour avoir effectué des centaines de kilomètres à la recherche de leur salaire.

De son coté, le chargé de paie de la banque UBYA dit avoir commencé déjà la paie de quelques enseignants de Basoko à Kisangani. Il promet que les enseignants seront bientôt payés à Basoko, expliquant que les conditions sont à présent réunies.

Pour leur part, les parents menacent de ne pas payer la prime des enseignants pour le mois de septembre.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner