RDC: inhumation de 27 personnes assassinées à Beni

(Au centre, de g.à.d) Martin Kobler, chef de la Monusco et Julien Paluku, gouverneur du Nord-Kivu, assistent à la cérémonie d’hommage aux civils tués mardi à Beni par des hommes armés (Le 17/10/2014).

Les vingt-sept corps des civils assassinés par des hommes armés non autrement identifiés dans la nuit de mercredi dernier à Ngadi et Kadowu ont été inhumés vendredi 17 octobre à Beni-Ville. La cérémonie a eu lieu en présence des plusieurs autorités politiques et militaires sous une forte émotion de la population locale. Trois autres corps des victimes ont été découverts à Kaduwu.

La cérémonie  funéraire a débuté ce vendredi avant midi  avec une messe œcuménique à la tribune du 8 mars de la Mairie de Beni. Ici étaient exposés les corps de 27 personnes tuées  dans la nuit du mercredi dernier par des hommes armés non autrement identifiés à Ngadi et Kadowu.

Aucun discours n’a été  prononcé par les autorités au cours de la cérémonie.  Aux environs de 12 heures locales, le cortège funèbre a quitté la tribune du 8 mars, à destination du cimetière de Masiyani dans la commune de Mulekera.

Au passage du cortège sur le Boulevard Nyamwisi – l’artère principale de la ville – l’on pouvait voir certaines personnes tomber suite à l’émotion. Arrivés au cimetière de Masiyani, 27 corps des victimes ont  été mis en terre en présence de la population de Beni locale.

Témoins de l’événement: le gouverneur du Nord-Kivu Julien Paluku, le commandant de la 3e zone de défense des FARDC, le général Léon Mushale et une dizaine des ministres et députés provinciaux.

Selon le maire de Beni, Nyonyi Bwanakawa, trois nouveaux corps ont été découverts dans la brousse de la localité de Kadowu. Cette découverte porte à trente le nombre des personnes assassinées ces derniers jours. L’enterrement de ces trois corps devrait intervenir «dans les prochaines heures», a précisé la même source.

Gouvernement interpellé

Pour marquer leur solidarité avec les victimes de Beni, les députés nationaux ont observé une minute de silence lors de la plénière de ce vendredi à Kinshasa.

Par ailleurs, le president de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, a interpellé le Gouvernement pour que la population soit mieux sécurisée dans cette région, où se déroulent déjà des opérations militaires contre la rébellion ougandaise des ADF.

Une demande similaire a été formulée, à la Tribune du 8 mars de Beni où étaient exposés les corps des victimes dans la matinée, par le président de la société civile locale, Teddy Kataliko. Ce dernier a appelé les autorités congolaises à relancer l’opération  «Sokola à l’échelle de ce qu’on a  vu au mois de mars et avril ayant apporté de bons résultats où on a vu l’ennemi en déroute

A cette occasion, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en RDC, Martin Kobler, a réaffirmé  l’engagement de la Monusco d’appuyer les FARDC pour mettre fin à la violence des groupes armés dans ce territoire du Nord-Kivu.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner