Kinshasa : les premiers minibus octroyés aux transporteurs privés mis en circulation

Mise en circulation des premiers bus octroyés à crédit aux transporteurs privés pour le transport en commun à Kinshasa le 20 octobre 2014. Radio Okapi/Ph. Emmanuel Gontcho.

Les premiers minibus octroyés à crédit par le gouvernement aux transporteurs privés regroupés au sein de l’Association de propriétaires de Véhicules affectés au transport en commun au Congo (APVECO) ont été mis en circulation samedi 18 octobre. Ils vont dans un premier temps exploiter trois des onze lignes qu’il leur a été demandé de desservir. Il s’agit des lignes : Lemba Terminus – ISC – Fonction Publique; Mbudi – Hôtel de Ville et Ndjili – Mama Yemo.

Vingt-cinq minibus sont affectés à chacune de ces lignes de transport. Les autres minibus seront mis en circulation progressivement. Au total, ce sont 250 bus que le gouvernement avait commandé pour être octroyés à crédit aux privés.​

A (re)Lire: Les 250 minibus à accorder à crédit sont déjà à Kinshasa

Le ministre des Transports, Justin Kalumba, a précisé qu’il revient aux transporteurs de fixer eux-mêmes les prix. Le prix des courses ne sera donc pas unique comme c’est le cas avec la société publique de transport, Transco.

« Transco en tant qu’établissement public est subventionné. Nous n’allons pas subventionner l’exploitation privée. Nous allons laisser la loi du marché jouer. Et ça c’est important aussi pour une économie de marché. Les prix sont libres », a expliqué le ministre.

Bien que le prix du billet ne soit pas identique à Transco, a ajouté Justin Kalumba, le système d’exploitation de ces minibus est copié sur le modèle de l’entreprise publique avec des chauffeurs recyclés, des régulateurs et des contrôleurs formés par les experts de la Régie autonome des transports parisiens (RATP) pour garantir la survie de ce projet.

« Pour parvenir à des résultats, il nous faut de la discipline. La discipline dans l’exploitation, la discipline dans la gestion, la discipline dans l’usage des véhicules. Le programme est auto-recyclant », a indiqué le ministre de Transport.

Justin Kalumba a affirmé que les transporteurs privés ont déjà payé 1 167 000 dollars américains à titre d’acomptes de remboursement du crédit. « Avec ce montant, nous pouvons commander déjà de nouveaux bus », a-t-il fait savoir.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner