Katanga : les habitants de Kansowe fuient leurs domiciles après une altercation entre militaires et civils

Scène du villqge de Pweto, à la frontière avec la Zambie, au Katanga, 2007.

Les habitants de Kansowe, à 65 km de Mitwaba-centre, au Katanga, ont fui leur localité dans la matinée de jeudi 23 octobre, après une altercation entre habitants et des soldats des FARDC. La population accuse un militaire d’avoir violé et torturé une sexagénaire, en lui enfonçant un bout d’arbre dans le vagin. La victime aurait succombé à ses blessures.

Selon des sources à Mitwaba, ces militaires sont venus de Shamwana, dans le territoire voisin de Manono, et ont atteint le village Kansowe mardi dernier, dans le cadre de la traque du chef milicien Gédéon Kyungu et ses hommes.

Dès le lendemain de leur arrivée, les habitants ont rapporté des menaces dont ils auraient été victimes de la part de ces militaires. L’un d’eux aurait violé une femme âgée de 65 ans, selon les mêmes sources.

La victime a malheureusement succombé à ses blessures quelques heures plus tard.

La population, en colère, voulait s’en prendre à ce commando, mais ce dernier a tiré des coups de feu en l’air.

Pris de panique, les habitants se sont réfugiés dans la brousse, selon des informations que confirment les autorités locales à Mitwaba.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner