Sud-Kivu: près d'une centaine de morts et de disparus après une pluie à Kalehe

Des victimes de la pluie à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Près d’une centaine de personnes sont mortes et d’autres portées disparues à la suite des pluies torrentielles qui se sont abattues, samedi 25 octobre, sur le territoire de Kalehe, à environ 60 km de Bukavu (Sud-Kivu). Le nombre exact des victimes diverge selon des sources dans cette région.

Selon des sources de la société civile de Kalehe, plus au moins 50 corps ont été retrouvés dans les localités de Bushushu, Rambira, Nyambasha, et Nyamukubi du groupement Mbinga-Nord. D’autres sources dans la région parlent de 30 corps découverts jusque ce matin dans cette contrée.
Plus de 40 maisons se sont écroulées sous cette pluie à Bushushu dont une église de la Communauté du Christ au Congo (CCC) dans la quelle se trouvaient une centaine de choristes, répétant des cantiques du culte dominical dernier.
L’école primaire EP. Bugamanda de la même communauté a été totalement détruite au moment où des élèves étudiaient pour la vacation après-midi. Un pont a également été emporté, coupant ainsi le territoire de Kalehe de Goma et de Bukavu

Les rescapés sont sans abris et il menace encore de pleuvoir. Une délégation du gouvernement provincial du Sud-Kivu s’est rendue ce lundi matin sur le lieu pour évaluer la situation et tenter de venir en aide aux sinistrés.

La semaine dernière, une jeune fille de 12 ans avait été emportée par l’eau de la pluie dans la cité d’Uvira, à 128 km de Bukavu (Sud-Kivu). Des maisons, des routes ainsi que des caniveaux de cette cité avaient été détruits.​
Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner