Pluies torrentielles à Kalehe: les opérations de recherche se poursuivent

Des victimes de la pluie à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les opérations de recherche des corps enfouis dans les décombres après les pluies torrentielles qui se sont abattues samedi à Rambira dans le territoire de Kalehe (Sud-Kivu) se sont poursuivies lundi 27 octobre. C’est ce qu’a révélé le président de la société civile de Kalehe au cours d’un échange avec la presse locale. L’administrateur de ce territoire confirme la poursuite des recherches. Des sources de la région parlent de près d’une centaine de morts et de nombreux disparus.

Selon l’administrateur du territoire de Kalehe, de nombreux hommes, femmes et enfants habitant les localités voisines sont impliqués dans la recherche des corps.

Le président de la société civile de ce territoire parle de 1 000 personnes venues des localités de Nyamukubi, Bushushu, Muhongoza, Kanjuki, Lushebere et de la cité de Nyabibwe. Tous, affirme-t-il, sont déterminés à retrouver leurs frères et amis.

Lire aussi: Sud-Kivu: près d’une centaine de morts et de disparus après une pluie à Kalehe

Pour tenter de sortir les corps des décombres, affirme le président de la société civile de Nyabibwe, certains habitants sont  munis des haches, des marteaux et de houes.

Ils sont disposés sur deux lignes parallèles et creusent jusqu’à deux mètres de profondeur.

D’autres personnes, explique la même source, se servent des bêches, des machettes et des barres à mine pour dégager l’amas de boue et les grosses pierres.

Les pierres dégagées sont repoussées vers le lac Kivu.

L’administrateur du territoire de Kalehe salue la recherche des corps. Il fait savoir que certains pêcheurs participent à la recherche. Ils naviguent sur les eaux du lac  Kivu à la recherche des corps emportés par les eaux de la pluie.

Pour  le chef de la chefferie de Buhavu, la destruction des ponts Luzira, Nyamukubi et Bushushu complique le travail de secours.

L’administrateur du territoire de Kalehe demande au gouvernement  provincial du Sud-Kivu, au gouvernement central et à la Monusco d’envoyer des engins pour appuyer la recherche des corps enfuis dans la boue.​

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner