Gouvernement Matata II: la classe politique partagée entre satisfaction et scepticisme

Matata Ponyo Mapon, premier ministre de la RDC le 07/05/2012 au Palais du peuple à Kinshasa, lors de la présentation du programme de son gouvernement à l’Assemblée nationale. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le gouvernement Matata II suscite de nombreuses réactions dans les milieux politiques depuis sa publication le dimanche 7 décembre. Joseph Olengankoy (opposition) et Henri Thomas Lokondo (majorité) estiment que cette nouvelle équipe ne traduit pas la cohésion nationale tel que promis par le président de la République à la clôture des Concertations nationales en octobre 2013. Un autre cadre de la majorité, Didier Molisho, estime, pour sa part, que les critères d’un gouvernement de cohésion nationale sont bel et bien réunis.

Tout en refusant de se prononcer sur le bien-fondé de la nomination de ce nouveau gouvernement, Joseph Olengankoy, président des Forces novatrices pour l’union et la solidarité (Fonus) et de la plate-forme politique «Debout Congolais », dit attendre de voir l’équipe en œuvre avant de se prononcer.

Ecoutez-le :

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Pour sa part, le député Henri Thomas Lokondo, président de l’Union congolaise pour la liberté (UCL), affirme que cette nouvelle équipe gouvernementale ne répond pas à l’esprit des recommandations issues des Concertations nationales contenues dans le discours du chef de l’Etat du samedi 5 octobre 2013.

Le gouvernement Matata II, selon lui, bien qu’il soit venu mettre fin au régime des affaires courantes, comporte néanmoins des faiblesses.

Henri Thomas Lokondo va jusqu’à penser qu’il s’agit là d’un gouvernement intérimaire, appelé à être remplacé par un autre:

«Les amis de l’opposition qui nous ont rejoint dans ce gouvernement sont dans le programme de la majorité. Parce que, là il faut le dire, c’est un changement dans la continuité du programme du gouvernement Matata. Pour le reste, ça donne l’impression que ce gouvernement est un gouvernement intérimaire

La suite de son propos dans cet extrait sonore:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

La cohésion nationale au rendez-vous

Cet avis d’Henri Thoma Lokondo n’est pas partagé par son camarade Didier Molisho, secrétaire général adjoint de la Majorité présidentielle. Ce dernier soutient que les critères d’un gouvernement de cohésion nationale sont réunis dans le  gouvernement Matata II.

Lors de son discours du 5 octobre dernier, rappelle-t-il, le chef de l’Etat avait donné les contours d’un gouvernement de cohésion nationale disant qu’il serait constitué des ministres issus de la majorité, de l’opposition et de la société civile. Aujourd’hui, c’est chose faite, affirme-t-il.

Ecouter la suite des explications de Didier Molisho :

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

 

Félicitation de Kobler

Dans un communiqué rendu public lundi dans la soirée, le chef de la Monusco, Martin Kobler, dit féliciter le président Joseph Kabila pour «la nomination de ce gouvernement de cohésion nationale qui fait suite au rassemblement des forces politiques lors des concertations nationales de l’année dernière.»

Martin Kobler félicite, par ailleurs, Matata Ponyo pour sa confirmation comme Premier ministre. Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’Onu en RDC «assure le nouveau gouvernement de son soutien et d’une étroite collaboration».​ 

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner