RDC: Norbert Luyeye dénonce un plan visant à prolonger le mandat de Joseph Kabila

Le président Joseph Kabila devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès le 14/12/2014 au palais du peuple à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

L’Union des républicains (UR) met en garde contre tout projet politique qui violerait la constitution de la RDC et l’Accord-cadre d’Addis-Abeba. Dans une déclaration faite ce mardi 16 décembre à Kinshasa devant plusieurs militants, le président de ce parti d’opposition, Norbert Luyeye, affirme que sans un calendrier électoral  global ni l’identification nationale des Congolais, le décor semble bien planté pour ne pas organiser les élections en 2016 et ainsi prolonger le mandat du président Joseph Kabila.

Les membres de la majorité présidentielle, selon Norbert Luyeye, sont plus intéressés à prolonger le mandat de Joseph Kabila. Ils font des projets «dans l’espoir de vider le contenu de l’article 220 de la constitution de la république démocratique du Congo, qui interdit sa modification

Réagissant au discours sur l’état de la nation prononcé lundi par le président de la République devant le Congrès, le président de l’UR le qualifie d’une simple annonce des projets.

«Ils [se disent engagés] dans la logique d’organiser les élections en 2016, alors qu’il manque un calendrier électoral global. Tout ceci ne sont que de simples projets, qui n’aboutiront à rien», a-t-il prédit.

Norbert Luyeye a par ailleurs accusé la majorité présidentielle d’entretenir la confusion sur le dialogue inclusif préconisé dans l’accord-cadre d’Addis-Abeba:

«Depuis la signature de l’accord-cadre d’Addis-Abeba, cela fait exactement une année et dix mois, cet accord traine encore sur papier et le dialogue [inclusif] tarde à venir. Dans le camp de Monsieur Joseph Kabila, ils sont plongés dans la confusion pour embrasser d’autres voies illégales

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner