Bunia : les policiers accusés de monnayer les visites dans les prisons

Un détenu à la prison Munzenze de Goma.

La  société civile de l’Ituri dénonce le monnayage des visites dans les cachots et à la prison centrale de Bunia en Province Orientale. Les visiteurs sont obligés de payer aux policiers commis à la garde entre cinq et dix dollars américains pour apporter la nourriture aux détenus, a décrié mardi 16 décembre, Me Jean Bosco Lalo, le président de la société civile locale.

« Il n’y a pas de mécanisme d’alimentation dans les cachots pour les prévenus. Lorsque les familles ne leur viennent pas en aide, ils sont voués à mourir. Mais quand elles viennent aider les leurs, les policiers leur exigent de l’argent », a affirmé Jean Bosco Lalo, en marge des commémorations de la journée internationale des droits de l’homme.
De son côté, le procureur de la République, Hopeson Bafoa, dit avoir été informé de cette pratique.
Il promet de s’engager pour combattre cette pratique interdite par la loi.
« J’avais dit noir sur blanc et à haute et intelligible voix que cette pratique est interdite. Quelqu’un qui est en prison a le droit d’être aidé par les membres de sa famille. J’ai déjà interpellé le directeur [de la prison de Bunia] pour mettre fin à cette pratique illicite », a déclaré Hopseon Bafoa.
Le Procureur de la République appelle toutes les familles victimes de cette forme d’escroquerie à alerter ses services.​
Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner