Sud-Kivu : la société civile s’inquiète de l’insécurité sur la route Bunyakiri-Katasomwa

Jeunes homme armées dans le Nord-Kivu.

La société civile déplore les cas de tueries et de pillages enregistrés sur la route Bunyakiri-Katasomwa. Depuis le mois d’octobre dernier, quatre personnes y ont été tuées par des miliciens Raïa Mutomboki. Le conseil de sécurité local réuni samedi 20 décembre à Katasomwa dans le territoire de Kalehe recommande le renforcement de l’effectif des forces de l’ordre sur cet axe routier pour mettre fin à cette insécurité.

Selon la société civile de Katasomwa, le dernier meurtre enregistré sur cette route remonte au 16 décembre dernier. Un jeune homme a été tué par balle par des inconnus à Mubuku à Hombo Nord.

Les habitants de la zone attribuent ce meurtre aux combattants de la faction du groupe Raïa Mutomboki conduite par un certain Madeni.

A en croire des sources de la société civile, la police a arrêté deux suspects qui auraient été relâchés par la suite après leur transfert de Katasomwa à Lemera.

Les personnes qui les avaient arrêtées vivent actuellement dans l’insécurité, indiquent les mêmes sources, sans préciser l’identité des auteurs de ces menaces.

Des commerçants qui font le trafic entre Bunyakiri et Katasomwa craignent pour leurs vies. L’absence de militaires sur ce tronçon routier laisserait la voie libre à certains groupes qui s’en prennent à des passants.

A Hombo Sud, ce sont des miliciens Raïa Mutomboki de la faction de Shukuru qui insécurisent la population. Le vendredi 19 décembre, ils ont emporté toutes les marchandises d’une boutique. Mais ils n’ont pas tué les personnes qui s’y trouvaient. Les assaillants auraient ensuite pris la direction de Mubuku.

La société civile demande aux autorités de renforcer les mesures sécuritaires dans la zone en augmentant notamment le nombre des militaires.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner