Sud-Kivu : les affrontements entre FARDC et Raïa Mutomboki font 6 morts à Kigulube

Militaires FARDC avec un lance roquettes, Sud Kivu, 2006.

Six personnes, dont trois militaires et trois miliciens, ont été tuées après des combats qui ont opposé lundi 29 décembre les Forces armées de la RDC aux miliciens Raïa Mutomboki au Nord de Kigulube, en territoire de Shabunda (Sud-Kivu). Des sources militaires qui ont livré ce bilan ont aussi indiqué que trois militaires des forces loyalistes ont été blessés.

Les mêmes sources ont ajouté que de leurs côtés, les FARDC du 3308e régiment ont capturé un milicien et récupéré trois armes à feu.

Kingulube constituait encore un des bastions des Raïa Mutomboki sous le commandement notamment de quelques seigneurs de guerre comme les majors Ngandu et Donat.

C’est au mois de septembre dernier que les FARDC ont amorcé des opérations de ratissage contre ces miliciens en territoire de Shabunda, à la suite de l’assassinat d’un officier FARDC à Lugungu.

Les forces loyalistes avaient renforcé leur occupation depuis le 27 novembre dernier sur le terrain avec notamment la reprise de l’aérodrome de Tshonka et de la localité de Lulingu. Depuis lors, les FARDC n’ont cessé de gagner du terrain en direction d’autres conquêtes territoriales.

Quelques chefs de guerre ont été tués lors des avancées des forces congolaises. C’est notamment les cas des chefs Sisawa et Mwami Alexandre.

D’autres se sont rendus à l’instar de Kikuni Juriste dont 138 éléments attendent encore leur évacuation à Bukavu.

Selon l’administrateur du territoire de Shabunda, Eloko Nsana, les FARDC contrôlent actuellement la majeure partie de cette juridiction jadis presqu’entièrement sous occupation des Raïa Mutomboki.

Eloko Nsana a cependant déploré des mouvements des populations à chaque affrontement entre les FARDC et des miliciens.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner