Mbuji-Mayi : 2 morts dans un éboulement de mine de diamant à Bipemba

Des creuseurs dans une mine artisanale de cassitérites, Sud Kivu, 2006.

Deux personnes sont mortes, samedi 3 janvier, ensevelies par la terre dans la commune de Bipemba à Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental). Des témoins ont indiqué qu’il s’agirait des creuseurs de diamant dans les parcelles résidentielles, qui seraient coincés dans les galeries souterraines, après l’effondrement de la mine. Le drame est survenu au quartier Tshitandayi, l’un de trois où des jeunes creuseurs sont de plus en plus à la recherche du diamant dans les parcelles résidentielles, ont poursuivi ces témoins.

Ils ont expliqué qu’un groupe de jeunes creuseurs, dont le nombre n’a été révélé, se trouvaient au fonds des galeries souterraines à la recherche des diamants. Un effondrement a eu lieu quelques minutes après. Deux personnes ont été englouties.

Leurs cadavres ont été retirés des terres et rendus aux familles, ont ajouté les mêmes sources.

Selon elles, quelques-uns parmi eux ont réussi à s’extraire des décombres. Mais la terre en a retenu d’autres.

D’autres sources ont soutenu que le bilan pourrait aller jusqu’à trois décès, voire plus.

En attendant, les recherches se poursuivent pour s’assurer qu’il ne reste aucun autre corps sous terre.

Pour sa part, le ministre provincial de l’Intérieur et de la Sécurité dit attendre un rapport complet des services de la commune de Bipemba, pour être fixé, et sur le bilan, et sur l’endroit exact où s’est produit l’accident.

La veille de nouvel an il y a eu intensification de l’exploitation de diamant dans les parcelles résidentielles dans la commune de Bipemba, particulièrement dans les quartiers Diovo, Tshitandayi et Tambwa Kasanzu.

Des groupes de personnes communément appelées « Trafiquants » seraient en train de racheter les parcelles, pour les transformer en carrière de recherche de diamant.

Le ministre de l’Intérieur au Kasaï-Oriental promet de prendre des mesures conséquentes pour mettre fin à cette pratique.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner