Découpage territorial: les députés divisés sur les cas de Kolwezi et Sankuru

Une séance de travail en commission des députés élus du Katanga au Palais du Peuple, Kinshasa/RDC le 20/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

L’Assemblée nationale a examiné et voté des articles de la loi fixant les limites de nouvelles provinces de la RDC. Elle a cependant décidé de surseoir au vote des articles concernant l’appartenance du territoire de Kolwezi  (Katanga) et le chef-lieu de la future province du Sankuru.  Cette décision a été prise en vue préserver  la paix  et baisser les tensions entre les députés concernés.  

Selon cette nouvelle loi sur le découpage territorial, la RDC doit compter vingt-cinq provinces plus la ville de Kinshasa.

Cependant, la question de Kolwezi divise les députés du Katanga. Les discussions portent particulièrement sur son appartenance à la future province du Haut-Lomami ou du Haut-Katanga.

Au sujet du Sankuru, les avis sont divergents quant à  son chef-lieu. La loi propose Lusambo, mais un autre groupe  de députés préfère Lodja. Ce dossier reste donc en suspens.

Le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, a décidé de surseoir au vote des articles à problèmes. Ces derniers pourraient être réglés  ce vendredi matin au cours d’une rencontre qu’Aubin Minaku a  annoncée avec les élus du  Sankuru  et ceux du Katanga. Il espère dégager, à cette occasion,  un consensus autour de ces  questions.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner