Nord-Kivu: 4 transporteurs qui étaient retenus otages sont relâchés

Des déplacés fuyant la cité de Rutshuru-centre après sa chute entre les mains des rebelles du M23, le 8 Juillet 2012. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Quatre transporteurs dont deux Ougandais ont été relâchés, mercredi 7 janvier, par leurs ravisseurs quatre jours après leur enlèvement dans le territoire de Rutshuru, à 80 km au Nord de Goma (Nord-Kivu). Selon l’Association des chauffeurs du Congo (ACCO) à Kiwanja, les otages ougandais ont été libérés à Bubare, moyennant une rançon de 5 000 dollars américains versée par leur agence, tandis que les Congolais ont été relâchés à Ishasha.

L’administrateur-assistant de Rutshuru, Mme Liberata Rubumba, affirme que c’est après une pression des services de sécurité que les transporteurs congolais otages ont été libérés. D’après elle, une dizaine de présumés coupeurs de route, accusés d’opérer des enlèvements dans ce territoire du Nord-Kivu ont été interpellés.
Les chauffeurs ougandais avaient été kidnappés, le week-end dernier, à Burahi, à 4 km au Sud de Rutshuru-centre alors que les Transporteurs congolais ont été kidnappés samedi à Munyaga, à 48 km au Nord-Est du chef-lieu du territoire de Rutshuru.

Les acteurs de la société civile de Rutshuru déplorent la multiplication des cas d’enlèvements dans leur contrée. Selon eux, c’est chaque semaine qu’il y au moins un cas de kidnapping dans le territoire de Rutshuru.

En octobre dernier, quatre personnes avaient été enlevées par des bandits armés sur la route Goma-Butembo, à Rutshuru. Ils avaient été libérés contre une rançon.
Parmi eux, le médecin coordonnateur provincial du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) et un ancien maire de Beni.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner