Katanga: des creuseurs accusés de délabrer la voie ferrée Tenke-Kisantu

Un train de la Société nationale de chemin de fer (SNCC)

La Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC) accuse des creuseurs clandestins de détruire la voie ferrée Tenke-Kisanfu, longue de 40 km, à la recherche des minerais qui tombent au passage des wagons de la Gécamines. Ces actes de vandalisme occasionnent des déraillements et ne permettent pas aux trains qui desservent ce tronçon de rouler comme il faut.

Un train de la SNCC qui a quitté la cité de Tenke, depuis cinq jours, peine à rejoindre la cité de Kolwezi, où il doit récupérer les réfugiés angolais afin de les acheminer à Dilolo.
Mis à la disposition du HCR, ce train a connu trois déraillements en l’espace de cinq jours sur une distance de 40 km sur le tronçon Tenke-Kisanfu sans faire des victimes.
«Nous roulons à la vitesse de 2 ou 3 km à l’heure. Malgré cette vitesse, nous sommes en train de dérailler à tout moment. Toute la voie est en train d’être détruite par des creuseurs qui sont en train de récupérer des verdo. Ces creuseurs sont protégés par des hommes en uniforme», a témoigné un voyageur à Radio Okapi.
Contacté, le directeur de région de la SNCC, Pierre Kabusongi, confirme que des creuseurs à la solde de certains responsables miniers creusent le long de la voie ferrée à la recherche des minerais.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (104)
RDC (103)
Elections (89)
Ebola (85)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)