Province Orientale : Jean Bamanisa dénonce l’appel de la société civile à l'incivisme fiscal

Jean Bamanisa, gouverneur de la Province Orientale, dans la rédaction de Radio Okapi le 12 juin 2014. (Photo Kelly Nkute)

Quatre jours après l’appel de la société civile du Haut-Uélé à l’incivisme fiscal, le gouverneur de la Province Orientale, Jean Bamanisa, désapprouve cette démarche. La société civile du Haut-Uélé a lancé une campagne invitant la population à ne pas payer les taxes pour protester contre l’enclavement de ce district et exiger la réhabilitation des routes.

Jean Bamanisa reconnaît le problème des routes dans cette partie de sa province mais il exhorte la société civile à sensibiliser la population à payer à l’Etat ce qui lui revient pour lui donner les moyens de sa politique, plutôt que de la pousser à l’incivisme fiscal.

« En ce qui concerne le désenclavement, effectivement, il y a encore beaucoup de travail à faire. Nous pensons que la société civile doit pousser les opérateurs économiques, les assujettis à payer les taxes parce qu’avec nos moyens que nous percevons ici, nous sommes en train de faire les études d’Isiro jusqu’à Nyangara avec une équipe de la FEC [Fédération des entreprises du Congo] à Watsa nous sommes en train de négocier comment est-ce que nous pouvons leur signer un contrat de concession pour qu’ils fassent la route », souligne le gouverneur.

Jean Bamanisa dénonce l’appel à l’incivisme fiscal.

« C’est un geste d’illégalité que celui de pousser à l’incivisme fiscal », déclare-t-il.

Pour la société civile, l’appel à l’incivisme fiscal s’explique par le fait que l’Etat ne fait rien en faveur de la population locale en dépit des taxes perçues.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner