RDC: l’armée lance l’offensive contre les FDLR au Nord-Kivu

Des militaires des Forces armées de la RDC (FARDC) au Nord-Kivu en juin 2014.

Les Forces armées de la (FARDC) ont débuté jeudi 26 février leur offensive contre les rebelles rwandais des FDLR dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu. Les opérations se déroulent actuellement sur la route Mabenga-Tongo. Des sources militaires font état de deux ou trois officiers FDLR capturés. Le gouverneur de la province, Julien Paluku, confirme le début des opérations et se réjouit des premiers résultats.

Selon la société civile du Nord-Kivu qui a publié samedi 28 février un communiqué sur le début de ces opérations, l’armée congolaise a délogé les FDLR des villages de Kazaroho et Kirumba ainsi que de la Colline stratégique de Chahi, l’un des principaux bastions des rebelles rwandais.

D’autres sources dans la région de Rutshuru rapportent que des affrontements ont également eu lieu dans les localités de Katale, Kitchanga, Mabenga et Kasali.

Le communiqué de la société civile indique qu’en territoire voisin de Masisi, on signale l’arrestation à Mwesso par les FARDC d’un officier FDLR identifié comme l’un des coordonnateurs du commandement des rebelles  rwandais.

La société civile du Nord-Kivu salue le début de cette offensive contre les FDLR et assure soutenir l’armée congolaise.

Elle appelle les habitants de la province à collaborer avec l’armée pour qu’elle réussisse ces opérations.

« Les FARDC sont à leur trousse »

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, a confirmé le début de l’offensive des FARDC contre les FDLR.

« Effectivement, je confirme les opérations. A l’heure qu’il est nous sommes dans la mise en œuvre effective de ces opérations-là », a-t-il confié à Radio Okapi.

Au sujet du bilan des opérations, il a fait savoir qu’il était trop tôt pour en parler, ajoutant cependant sans plus de précisions qu’il y a des blessés et des capturés.

« Les résultats sont très satisfaisants. La population se réjouit de la libération de certaines localités autour de Tongo qui était jadis sous contrôle des FDLR », a conclu Julien Paluku.

Le 24 février dernier, l’armée congolaise avait lancé une offensive contre les mêmes rebelles rwandais à Uvira au Sud-Kivu.

L’armée congolaise avait annoncé en janvier le début des opérations contre les FDLR. Mais les combats n’avaient pas encore commencé. Les Forces armées de la RDC (FARDC) vont mener ces opérations seules, sans le soutien de la Monusco.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires