Ituri : les parlementaires appelés à enquêter sur la disparition des motos et véhicules de la police

5 jeeps et 20 motos, don de Caprikat et Foxwhelp à la police nationale congolaise de l’Ituri à Bunia le 24 janvier 2010.

La Société civile de l’Ituri invite les députés nationaux et sénateurs d’enquêter sur la disparition des motos et véhicules de la Police nationale congolaise (PNC) dans ce district de la Province Orientale. Dans une déclaration faite samedi 28 février à Radio Okapi, le coordonnateur de cette organisation, Jean-Bosco Lalo, affirme que des cas des vols armés enregistrés ces derniers temps à Bunia sont liés au manque de mobilité qui affecte des opérations des patrouilles de la police dans la ville.

Jean-Bosco Lalo estime que cette situation est « inacceptable » d’autant plus que la PNC en Ituri a bénéficié d’importants lots des motos et de véhicules de la part notamment de certaines institutions internationales.

« Il y a plus de 200 motos de qualité qu’on a remises à la Police. Elles ne sont plus visibles. Nous demandons aux députés de mener une enquête et d’établir éventuellement les responsabilités des uns et des autres », a déclaré le coordonnateur de la société civile.

De son côté, le commandant de la PNC de l’Ituri, Israël Kantu a précisé que des motos et des véhicules dont la police a été dotée notamment par l’Organisation internationale des migrations (OIM) et le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) existent et n’ont jamais pris une autre destination.

« Je ne vois pas là où réside le problème de dotation ou de mobilité des véhicules ou des motos. Tout ce qu’on avait ici en dotation anciens comme nouveaux sont opérationnels. Dernièrement, le Pnud nous a doté d’un appui consistant en moto », a-t-il ajouté.

Israël Kantu invite plutôt la société civile de l’Ituri à sensibiliser la population à dénoncer des malfaiteurs qui selon lui, vivent dans la cité avec elle.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner