Kasaï-Occidental: plus de 500 camions bloqués au pont Loange

Camions au poste frontalier Kasumbalesa, Katanga, RD Congo

Les transporteurs qui desservent l’axe routier Kinshasa-Kikwit-Tshikapa-Kananga accusent le gouverneur du Kasaï-Occidental Alex Kande Mupompa d’avoir bloqué, depuis une dizaine de jours, leurs camions au niveau du pont Loange. L’office des routes (OR) précise que le gouverneur a plutôt signé une note circulaire qui les oblige à changer les pneus de leurs véhicules qui abîment les routes avant de rouler au Kasaï-Occidental. Ces chauffeurs ont exprimé leur indignation, mercredi 11 mars à Radio Okapi.

«Nous sommes mécontents de la décision prise par le gouverneur qui estime que nos camions sont non homologués et abîment la route. Nous ne comprenons pas le sens de cette accusation et il s’agit de quelles routes que nos camions ont abîmées?».
Il a plaidé pour que leurs camions, chargés de marchandises, soient libérés au risque de provoquer la rareté de certains produits manufacturés sur le marché de deux Kasaï.
«On apprend qu’au niveau de Mukamba, deux enfants sont à l’agonie parce qu’ils manquent la nourriture», a poursuivi ce chauffeur.
 La conséquence, selon lui, est que les marchandises pourrissent et des passagers se retrouvent coincés sur place ou dans la nature, parmi eux, il y a déjà des malades qui sont enregistrés.
Ces transporteurs qui circulent dans plusieurs provinces du pays disent ne pas comprendre pourquoi seule la province du Kasaï-Oriental leur impose cette exigence.
«Nos camions partent de Moanda à Boma, où la route n’est pas abîmée et c’est seulement au Kasaï-Occidental que la route est abîmée ? Nous déplorons cette situation et demandons aux autorités de nous trouver une solution appropriée à ce problème», implore un autre conducteur.
La démarche du gouverneur soutenue
Pour leur part, les autorités de la province ainsi que celles de l’Office des Routes (OR), du Kasaï-Occidental reconnaissent que  le gouverneur a signé une circulaire pour interdire les véhicules utilisant des pneus non conformes afin de ne pas détruire les routes.
Mais  elles réfutent les accusations des transporteurs selon lesquelles, des camions de marchandises sont bloqués à l’entrée de la province. Pour ces autorités, les véhicules qui utilisent les 10 pneus originaux au lieu de 6 circulent normalement.
«Je crois qu’ils ne sont pas sincères parce que le gouverneur a signé la note circulaire pour appliquer l’arrêté interministériel portant protection des infrastructures routières depuis juillet 2014. Pour interdire les camions qui à travers leurs roues détruisent la route. Nous leur avons demandé de remettre leurs camions à l’état initial», a expliqué le directeur provincial de l’Office des routes au Kasaï-Occidental, Amuli Tambwe.
Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner